Appel à textes « Cités du futur » – Gandahar

plumeL’association Gandahar lance un appel à textes pour sa revue sur le thème Cités du futur. Nous relayons cet appel. Pour toute question, merci de contacter l’association Gandahar.

Cités du futur

Le concept de l’arcologie était déjà traité dans les années 1970 par Robert Silverberg dans Les monades urbaines ou utilisé dans Hypérion de dan Simmons. Dans ses carnets de voyage, Imago Sekoya illustre une croisière perpétuelle entre les Îles d’Auvergne et plus loin encore.
Quelle solution peut-on imaginer pour abriter une population urbaine de plus en plus nombreuse ? pour accueillir les réfugiés de l’environnement ? Quelles dérives peuvent en résulter ?
Entre utopie et dystopie, dans un contexte de science-fiction, fantasy ou fantastique, nous vous demandons d’imaginer une histoire ou la ville de demain est particulièrement prégnante.

À vos plumes et tâchez de nous surprendre !

Règles de soumission :

Nous souhaitons recevoir vos textes :

  • inédits et libres d’une autre propriété que celle de leurs auteurs
  • pour le 15 décembre 2018 à minuit
  • sans mise en page élaborée (pas de style, pas de puces ni de tabulation pour les dialogues, utiliser le tiret semi cadratin ctrl+tiret)
  • format word ou odt
  • volume maximum : 40.000 signes, espaces comprises.

Vous voudrez bien nous envoyer un mail, à l’adresse atgandahar@gmail.com, ayant pour sujet : AT CITÉS DU FUTUR + « Titre de votre nouvelle », avec en pièces jointes, un premier fichier nommé « Titre de votre nouvelle » qui comportera uniquement le texte avec son titre et le nombre de sec ou de mots sous le titre ainsi qu’un second fichier nommé « Mon nom ou mon pseudo » qui mentionnera :

  • votre nom + éventuellement votre nom de plume
  • votre adresse mail, votre numéro de téléphone et votre adresse géographique
  • le nom de votre nouvelle et son volume en sec (signes, espaces comprises)

Les auteurs des textes retenus recevront un exemplaire du numéro. Ils en conservent tous les droits associés, mais s’engagent à ne pas les republier avant six mois, à compter de la date de parution de la revue. Ils peuvent aussi acheter des exemplaires de la revue au tarif auteur (prix d’impression + frais d’envoi).

Plus d’informations ici.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.