Étiqueté : Prix uchronie 2017

19

Mes vrais enfants – Jo Walton

Mes vrais enfants Une femme, deux vies, deux univers De Jo Walton Denoël Lunes d’encre – 352 pages Mes vrais enfants, c’est l’histoire des deux vies de Patricia Cowan. Nous sommes en 2015 et sa vie dans une maison de retraite pour patients atteints de démence est perturbée par ses souvenirs d’existences différentes. Dans l’une, elle a épousé Mark pour le meilleur...

14

L’Empire Électrique – Victor Fleury

L’Empire Électrique De Victor Fleury Bragelonne – 480 pages L’Empire Électrique de Victor Fleury est un fix up de nouvelles uchroniques et steampunk, ou voltapunk selon l’auteur, puisque la révolution industrielle s’est produite autour de l’électricité plutôt que la vapeur. Napoléon Bonaparte n’a pas connu la défaite à Waterloo et son empire, prospère, s’est étendu. La science voltaïque électrique, dérivée des travaux...

8

Ils ont rejoint ma PAL (75)

En décembre, la PAL se goinfre grâce à Noël et ses cadeaux, mais aussi grâce aux promotions qui fleurissent dans les librairies virtuelles. J’ai courageusement résisté aux opérations des Indés et de Bragelonne, mais j’ai quand même fini par craquer sur du numérique. J’ai lutté vaillamment contre l’accroissement de la PAL, ne déposant jamais les armes, ne relâchant jamais ma vigilance de...

22

Latium TI & TII – Romain Lucazeau

Latium TI & TII De Romain Lucazeau Denoël Lunes d’encre – 464 & 512 pages (lu en ebook : 362 & 422 pages) Il est des livres dans lesquels on entre à reculons. C’est le cas de ce Latium, roman paru en deux tomes en cette fin d’année 2016 (976 pages au total). Présenté comme un space-opera mêlant uchronie (l’empire romain n’est...

2

Présents Parallèles (théâtre)

Présents Parallèles De Jacques Attali Mise en scène de Christophe Barbier Avec Jean Alibert, Marianne Basler et Xavier Gallais Présents Parallèles est une pièce de théâtre en trois actes de Jacques Attali, mise en scène par Christophe Barbier jouée au Théâtre de la Reine Blanche à Paris jusqu’au 3 novembre. C’est une uchronie et elle est revendiquée comme telle. A la Reine...