Ils ont rejoint ma PAL (12)

Je confesse ici que j’ai rechuté. Point de BD pour faire diversion. Point d’excuses cette fois du groupe, de la braderie, du vide grenier enivrant. J’ai rechuté. Seule. Dans une librairie, une vraie, une généraliste (et pas ma librairie lilloise fétiche). Bondée parce que j’y suis allée, comme la dernière des idiotes, un jour de rentrée des classes, juste après l’heure de la sortie des cours (vraiment stupide…). Une librairie où des ados soigneusement méchés choisissaient avec soin leur agenda Ben et sortaient leur smartphone à forfait bloqué mais SMS illimités pour additionner 8,55€ et 2,33€. Forcément, dans un tel environnement hostile, j’étais stressée . Alors je me suis accrochée à la seule bouée de sauvetage qui se trouvait à proximité : les livres (comment ça j’avais dit pas d’excuses ? Me souviens pas…). J’étais venue pour un roman, Le Miroir du temps de Jean-Michel Calvez, que j’avais commandé et qui m’attendait bien au chaud, dans la réserve. Et je suis repartie avec ceci :

(Clic)

et ceci

(Clic)

Nous avons donc dans la PAL :

  • Le Miroir du temps de Jean-Michel Calvez
  • Memoria de Laurent Genefort (la faute à « Rempart »)
  • En bonne compagnie de Carlos Fuentes (à cause de l’association de la couleur rose et des crânes)
  • YFL-500 suivi du Mariage de la dryade de Robert Charles Wilson
  • Une fantaisie du docteur Ox de Jules Verne (j’ai un challenge à honorer, n’est-ce-pas Isil ?)

Et, en essayant de semer les hordes d’élèves caquetant sur leur première journée d’école, je suis tombée sur un rayonnage complet de roman des éditions Harlequin. Parfaitement. Les romans Harlequin sont sortis du ghetto (enfin presque parce qu’ils étaient en face de la SFFF, faut pas rigoler non plus) et s’affichent sans complexes (en tout cas ils ne sont pas planqués).
J’ai aussi pu constater que le rayon SFFF avait encore diminué alors que la surface du polar/noir/thriller a doublé, expédiant la SFFF, sa voisine jusqu’à présent, au premier étage entre le rayon poche et le rayon jeunesse (dans un rayonnage plus exigu au passage). Au début j’ai d’ailleurs bien cru que le rayon SFFF avait carrément disparu. Je ne sais pas s’il faut y voir une signification particulière mais la littérature est au rez-de-chaussée (romans français, romans étrangers) avec les guide touristiques et le polar. La SF est à l’étage avec les fournitures, les livres scolaires et universitaires, la jeunesse et les poches (sans oublier les Harlequin, donc).

Et pout terminer nous accueillons au dessus des bibliothèque cette demoiselle… (et sachant que je suis une serial killeuse de plantes vertes, ce n’est pas gagné pour elle !)

(Clic)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

11 commentaires sur “Ils ont rejoint ma PAL (12)”