Les Prothétiques – Yan Marchand


Les Prothétiques

de Yan Marchand

Griffe d’encre – 80 pages

Difficile de classer cette novella dans un genre particulier. Ce n’est pas de la SF, ni du fantastique et encore moins de la fantasy. M et Mme Maréchal forment un couple des plus classiques. Monsieur est un cadre à la carrière bien entamée, Madame est femme au foyer et s’ennuie un peu après avoir élevé leurs 3 enfants. Ils vivent une vie tranquille et routinière. Sauf que la routine finit généralement par être fatale aux couples même les plus solides. Monsieur Maréchal sent le démon de midi le taquiner mais il aime trop son épouse pour la tromper.  Il lui propose alors de lui faire endosser une autre identité et de la tromper avec elle. L’idée, trop tordue, rebute Mme Maréchal mais fait aussi vaciller ses certitudes. Son mari a besoin de changement, elle le voit bien mais elle se rend compte qu’elle aussi en a besoin. Elle finit par céder et voici que Clotilde fait son apparition…

Clotilde se prend si bien au jeu qu’elle devient quelqu’un d’autre et même plusieurs autres et l’idée, simple au départ, révèle de multiples complications pour M Maréchal. La novella vire parfois à l’absurde mais dans l’ensemble les imbroglios et le jeu schizophrène du personnage de Viviane Maréchal tiennent le lecteur en haleine.  Le ton est incisif et parfois moqueur avec ce pauvre Georges Maréchal. Le couple est disséqué avec justesse. Reste que ce n’est ni de la SF, ni de la fantasy ou du fantastique même si c’est une novella de très bonne qualité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *