L’Imaginarium du Docteur Parnassus – Terry Gilliam 3


L’Imaginarium du Docteur Parnassus

Réalisé par Terry Gilliam

Avec Heath Ledger, Johnny Depp, Jude Law, Colin Farrell, Christopher Plummer, Lily Cole, Verne Troyer, Tom Waits …

Synopsis
Avec sa troupe de théâtre ambulant,  » l’Imaginarium « , le Docteur Parnassus offre au public l’opportunité unique d’entrer dans leur univers d’imaginations et de merveilles en passant à travers un miroir magique. Mais le Dr Parnassus cache un terrible secret. Mille ans plus tôt, ne résistant pas à son penchant pour le jeu, il parie avec le diable, Mr Nick, et gagne l’immortalité. Plus tard, rencontrant enfin l’amour, le Docteur Parnassus traite de nouveau avec le diable et échange son immortalité contre la jeunesse. A une condition : le jour où sa fille aura seize ans, elle deviendra la propriété de Mr Nick. Maintenant, il est l’heure de payer le prix… Pour sauver sa fille, il se lance dans une course contre le temps, entraînant avec lui une ribambelle de personnages extraordinaires, avec la ferme intention de réparer ses erreurs du passé une bonne fois pour toutes…

Mon avis
Un réalisateur doit avoir une belle dose de talent pour réussir un film lorsque son acteur principal décède au milieu du tournage. Terry Gilliam en a du talent, heureusement, car il a réussi son film malgré la mort de Heath Ledger. Il a retravaillé son scénario, embauché de nouveaux acteurs pour tourner les scènes manquantes (et imaginé un astucieux tour de passe-passe! pour que le changement d’acteur soit « normal » ou logique) et réussi son film. Le casting est fort bien choisi. Lorsque Tony, le personnage de Heath Ledger, passe à travers le miroir, il est incarné tour à tour par Johnny Depp, Jude Law et Colin Farell. Mention spéciale à ce dernier dans l’incarnation la plus noire et la plus vile de Tony et à Tom Waits en diable aux apparences de lord anglais avec chapeau melon, parapluie-canne et cigare. Christopher Plummer est impeccable bien que son personnage de soulard manipulateur ne soit pas des plus sympathiques. Visuellement, l’imaginaire de Terry Gilliam est époustouflant que ce soit dans le monde réel (la roulotte, toute en mécanismes grinçants et en coins et recoins mystérieux, est exceptionnelle) que dans le monde de l’esprit, saturé de couleur et onirique à souhait. Seul défaut du film la première demi-heure, permettant la mise en place de l’intrigue et des personnages, est un peu longuette. Mais ensuite le film tient ses promesses et nous emmène très loin. Et quand on voit Heath Ledger qui crève littéralement l’écran on se dit que la vie (et surtout son pendant) est mal fichue. L’imaginarium du Docteur Parnassus marquait, après Les Frères Grimm, la seconde collaboration entre Heath Ledger et Terry Gilliam : ils auraient pu former un couple acteur-réalisateur aussi formidable et emblématique que celui formé par Johnny Depp et Tim Burton…

Lire aussi les avis de Ys, Cachou, Fashion, Virginie, Trillian.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “L’Imaginarium du Docteur Parnassus – Terry Gilliam

  • Cachou

    Autant je n’avais pas aimé Les frères Grimm, autant celui-ci a su me parler. Ce film a de nombreuses imperfections mais, je ne sais pourquoi, celles-ci lui vont bien en fait et en font une œuvre attachante. Et Heath Ledger est un des rares artistes dont la mort m’a peinée. C’était un sacré foutu acteur, et il avait lancé tellement de projets intéressants…
    Petit HS: ton paquet est parti mercredi dernier.^_^ Tu me fais signe quand il arrive?