Jupiter : Le destin de l’Univers – Andy et Lana Wachowski

Jupiter ascendingJupiter : Le destin de l’Univers
Jupiter Ascending

Réalisé par Andy et Lana Wachowski

Avec Channing Tatum, Mila Kunis, Sean Bean, Eddie Redmayne…

Synopsis
Née sous un ciel étoilé, Jupiter Jones est promise à un destin hors du commun. Devenue adulte, elle a la tête dans les étoiles, mais enchaîne les coups durs et n’a d’autre perspective que de gagner sa vie en nettoyant des toilettes. Ce n’est que lorsque Caine, ancien chasseur militaire génétiquement modifié, débarque sur Terre pour retrouver sa trace que Jupiter commence à entrevoir le destin qui l’attend depuis toujours : grâce à son empreinte génétique, elle doit bénéficier d’un héritage extraordinaire qui pourrait bien bouleverser l’équilibre du cosmos…

Mon avis
Mazette. Mazette. Mazette. J’avais un a priori très négatif avant d’aller voir ce film au ciné. Je n’ai pas été déçue. J’hésite entre navrant et consternant. Twilight + Cendrillon dans le scénario, ça m’a barbé du début jusqu’à la fin (et le fait que notre chasseur arrive toujours à temps pour sauver sa princesse encore plus). A la fin, j’étais contente que la princesse castagne un peu, mais elle est vraiment trop gentille cette fille. Quand on a les ennemis qu’elle s’est fait – sans le vouloir, c’est une brebis innocente – et qu’on a l’occasion de s’en débarrasser, on ne fait pas de quartier. Bon, comme elle ne le fait pas, le destin s’en charge et la morale est sauve : les gentils sont toujours récompensés…

Jupiter destin de l'univers (2)
Le chasseur

Le film est aussi bien trop long. 2h05 à se tourner autour sur fond de chasse à l’homme, c’est beaucoup trop : sautez-vous dessus, laissez parler vos hormones et qu’on en parle plus puisque de toute façon, happy end il y aura.

Jupiter destin de l'univers (1)
Noooooooon, ce n’est pas un mariage d’amour

Il y a de belles scènes, bien foutues et d’autres complètement ratées. Channing Tatum patine bien dans les airs et se balade suffisamment souvent torse nu pour le plaisir des yeux des dames. Ces messieurs se régaleront avec les grands yeux de Mila Kunis et ses tenues moulantes. Mais c’est à peu près tout. Et on est bien content que Sean Bean finisse un film sans se faire dézinguer (c’est hyper important, avouons-le).

sean bean
Sean baroudeur retraité

J’allais voir Jupiter pour me régaler d’un space opera ambitieux (le destin de l’univers, rien que ça), visuellement époustouflant. Je me suis retrouvée face à une bluette sentimentale cosmique. On a même droit à une scène de mariage qu’on dirait pompée sur celle du Robin des Bois, prince des voleurs de Kevin Reynolds avec Kevin Costner, c’est dire. Le film enfonce nombre de portes ouvertes (la critique du capitalisme libéral et de notre société contemporaine avide d’argent et sans respect pour l’être humain n’est pas amenée très finement) et manque cruellement d’humour. La seule scène caustique et drôle ? Quand Jupiter se retrouve à se faire renvoyer d’un bureau de fonctionnaire galactique à un autre. Le problème ? Si vous avez lu Les douze travaux d’Astérix, vous savez que Goscinny et Uderzo ont fait mieux (« Obtenir le laissez-passer A-38 dans la maison qui rend fou »).

En résumé, Jupiter : Le destin de l’Univers est un film à voir sur grand écran (son seul intérêt réside dans ses images à grand spectacle), mais en débranchant son cerveau si vous avez plus de 16 ans.

channing tatum
Non, ce ne sont pas des oreilles d’elfe et de l’eye-liner (et le tatouage, même faux, en jette un max)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

13 commentaires sur “Jupiter : Le destin de l’Univers – Andy et Lana Wachowski”