Les 4 fantastiques et le Surfeur d’Argent – Tim Story


Les 4 fantastiques et le Surfeur d’Argent

Réalisé par Tim Story

Avec Ioan Gruffudd, Jessica Alba, Chris Evans, Michael Chiklis, Doug Jones, Julian McMahon…

Alors que le mariage de Mr Fantastic et de la Femme Invisible s’annonce comme l’événement de l’année, un mystérieux Surfer d’Argent surgit de l’espace et provoque d’étranges phénomènes sur la Terre. Rapidement, les 4 Fantastiques vont découvrir le dessein secret de cet être aux pouvoirs surprenants et la menace qu’il fait peser sur notre planète, mais ils vont aussi voir ressurgir leur ennemi juré… Face au danger, amis et ennemis vont devoir unir leurs forces comme jamais…

Les bons d’un côté, les méchants (2 pour le prix d’un) de l’autre. Tout le monde se met sur la figure et – attention surprise !- les bons gagnent. Côté sentiment on a un mariage romantique raté, une future mariée qui se lamente de ne pas avoir une vie normale (le poids des responsabilité qui pèse sur les épaules d’un super-héros est ici rendu beaucoup moins subtilement que dans d’autres films comme Spiderman), une mort avec résurrection et bien sûr une séquence où l’union fait la force. Côté superpouvoirs et effets spéciaux vous serez comblés (heureusement car le film ne tient que grâce à eux). Les dialogues sont pathétiques. L’humour tombe à plat la plupart du temps. Le film surfe allègrement sur tous les clichés du genre mais la mayonnaise ne prend pas. Le jeu des acteurs en est probablement responsable. La où un Bruce Willis ravageur pourra transcender un Die Hard au scénario approximatif et invraisemblable, les 4 acteurs réunis peinent à insuffler un minimum d’émotion à leurs trop lisses personnages. Le seul qui s’en sort presque honorablement est Chris Evans même si le genre « petit frère qui tape sur le système de tout le monde » n’est pas le plus dur des rôles à incarner. Du côté des méchants c’est un peu mieux. La courte apparition de Julian McMahon confirme son talent ambigu. Le Surfeur d’Argent est une réussite. Il lui aurait fallu un film pour lui tout seul…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *