Hellboy II, Les Légions d’Or maudites – Guillermo Del Toro 2


Hellboy II – Les Légions d’Or maudites

Réalisé par Guillermo Del Toro

Avec Ron Perlman, Selma Blair, Doug Jones, Luke Goss, Anna Walton, John Hurt

Synopsis
Après qu’une ancienne trêve établie entre le genre humain et le royaume invisible des créatures fantastiques ait été rompue, l’Enfer sur Terre est prêt à émerger. Un chef impitoyable qui règne sur le royaume d’en-dessous, renie ses origines et réveille une menace sans précédent : une armée de créatures que personne ne peut arrêter. Maintenant, il est temps pour le super héros le plus indestructible et le plus cornu de la planète de combattre un dictateur sans pitié et ses légions. Il peut être rouge, il peut avoir des cornes, il peut être mal compris, mais si vous voulez que le travail soit bien fait, appelez Hellboy.
Avec ses partenaires du Bureau de Recherche et de Défense Paranormal (B.P.R.D.), sa petite amie pyrokinésique Liz, l’aquatique et empathique Abe Sapien et le mystique protoplasmique Johann, le B.P.R.D voyagera entre notre monde et celui où voguent les créatures que ne peuvent pas voir les humains, où les créatures du monde fantastique sont devenues réelles. Hellboy, créature appartenant aux deux mondes qui n’est accepté dans aucun, devra choisir entre la vie qu’il connaît et une destinée incertaine qui l’attend.

Mon avis
Dans le premier volet nous faisions la connaissance d’Hellboy, démon sorti des Enfers par les nazis qui projetaient d’en faire une arme redoutable puisque diabolique. Récupéré par les « gentils » Hellboy fut éduqué comme un humain par un scientifique et intégra un commando secret appelé pudiquement « Bureau de défense et de recherches paranormales » composé d’êtres fantastiques comme Abraham (Abe pour les intimes) une créature amphibie et Liz une jeune fille capable de s’enflammer au propre comme au figuré. Dans Hellboy 2 on retrouve le même commando, enrichi du professeur Johann Krauss, un ectoplasme qui utilise un scaphandre en guise de corps et donc l’accent allemand est plus que prononcé. Ils vont devoir lutter contre une puissance millénaire et souterraine : celle du Prince Nuada prêt à réveiller les légendaires légions d’Or maudites forgées par des gobelins à l’aube des temps. Dans ce volet, on se rapproche plus de la fantasy urbaine où des créatures féériques ou mythologiques vivent dans en marge des villes. Ici sous le pont de Brooklyn vous pénétrez dans le marché aux trolls, un souk bigarré où Hellboy ne détone plus.
Plus drôle, plus poétique aussi dans la réalisation et dans le choix des créatures et leur rendu à l’écran, plus mythologique encore que le premier volet, le réalisateur est allé puiser aux sources de nos cultures nordiques trolls, gobelins et autres créatures fantastiques. Les effets spéciaux servent le film et, sans tenter d’en mettre plein la vue au spectateur, le laissent abasourdi et émerveillé devant tant de richesse visuelle et tant d’imagination.
Le personnage d’Hellboy est toujours aussi sympathique bien que tête à claque et ses questionnements sur sa relation amoureuse avec Liz nous rappelle son humanité (ça et l’épisode de pré-générique où, enfant, il devait se brosser les dents avant le coucher). D’ailleurs dans cet épisode chacun des protagonistes finit par tomber amoureux même si les histoires d’amour finissent mal en général. Les seconds rôles ne sont pas traités comme des seconds couteaux et le film leur permet d’évoluer et d’exister. Et l’histoire, même si une Légion d’Or maudite a priori, ça fait plutôt sourire, embarque le spectateur sans qu’il ne se pose de questions.

Hellboy 2 est un merveilleux conte et on s’en laisse conter avec plaisir.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Hellboy II, Les Légions d’Or maudites – Guillermo Del Toro