Underworld 3 : le soulèvement des Lycans – Patrick Tatopoulos 3


Underworld 3 : le soulèvement des Lycans

Réalisé par Patrick Tatopoulos

Avec Michael Sheen, Bill Nighy, Rhona Mitra…

Synopsis
Au Moyen-Age, l’équilibre règne entre les Vampires dirigés d’une main de fer par Victor et leurs serviteurs les Lycans. Mais lorsque la fille de Victor s’éprend de Lucian, un Lycan, c’est le début d’une longue guerre sanglante qui continuera jusqu’à aujourd’hui.

Mon avis
J’avais bien aimé le premier volet de cette saga mélangeant deux archétypes du fantastique : les loups-garous et les vampires. Le deuxième opus était déjà moins réussi et moins intéressant (les suites parfois il faut savoir ne PAS les faire). Le troisième volet est une bouse infâme. Et je pèse mes mots. A Hollywood quand on a plus d’idée ou quand on n’a plus assez de matière ou qu’on a épuisé le filon (ici avec seulement deux films), on fait une « préquelle ». Au commencement il y avait … ça permet de recycler tout ce qu’on a déjà mis (mais en mieux) dans les premiers films et de profiter de la franchise pour faire quelques bénéfices facilement. D’autant plus qu’on peut se permettre d’engager des acteurs peu connus. Exit donc la jolie et « classe » Kate Beckinsale et, avec elle, son cachet (trop de chiffres avant la virgule ?). Conséquence logique : le film est un ratage complet. Ici le scénario, plus que bateau, semble avoir été écrit sur une coin de serviette en papier après une nuit de beuverie. Roméo et Juliette au pays de Bram Stoker. Roméo est un lycan, esclave du grand chef des vampires. Juliette est la fille du chef des vampires. Le reste ? c’est comme dans la chanson : ça finit mal en général… et c’est sans surprise. Visuellement les deux premiers volets jouaient sur des tons sombres et urbains. Ici le sombre est resté mais les bois et les châteaux ont remplacé la ville et quelqu’un a oublié de régler le contraste. Le spectateur ne distingue rien correctement. Même les gueules des Lycans, particulièrement travaillées, ne sont pas mises en valeur. Les combats et les effets spéciaux sont plutôt ratés… et si vous retirez les effets spéciaux il ne reste … rien… parce que le jeu des acteurs, la réalisation et les dialogues font le minimum syndical.

A regarder en mangeant une pizza un soir où il pleut…


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Underworld 3 : le soulèvement des Lycans – Patrick Tatopoulos

  • Lhisbei

    je suis curieuse de connaitre ton avis sur Stardust le livre alors J’ai American Gods dans ma PAL. j’ai aussi bien envie d’essayer les BD mais elles sont trop chères pour ma bourse en ce moment…

  • Laila

    hum..
    J’ai écouté le 2e « à reculons » comme on dit… et disons que sans être complètement déçue… j’étais « sans commentaire » ! Je me dis depuis un bout qu’il faut que j’écoute le 3e… Mais merci, merci, merci… mes doutes sont fondés… je passe ! Et encore une fois merci pour ce blog formidable (oui, il me semble que je ne le dis pas assez souvent )