A la croisée des Mondes T1, Les Royaumes du Nord – Philip Pullman 12


Les Royaumes du Nord
A la croisée des Mondes T1

de Philip Pullman

Folio – 533 pages

Lyra, orpheline, est élevée dans la prestigieuse université d’Oxford. Délurée et désobéissante, elle s’amuse plus qu’elle n’étudie. Dédaignant la couture et les poupées, elle traîne constamment avec les garçons et entraîne souvent Roger, le garçon de cuisine, avec elle dans ses jeux intrépides. Dans ce monde aux allures steampunk (Londres, révolution industrielle, mécanismes, automates et dirigeables…) chaque être humain est accompagné d’un daemon, qui n’est autre qu’une partie de son âme incarnée dans un petit animal. Les daemons des enfants peuvent changer de forme à volonté mais en grandissant ils adoptent celle qui correspond le mieux à la personnalité de l’humain qu’ils accompagnent. Un jour Roger est enlevé par les Enfourneurs et emmené dans le Nord. Lors Asriel, l’oncle de Lyra est aussi en danger, retenu prisonnier par les Ours. Il n’en faut pas plus pour que Lyra se lance à leur rescousse. Mais elle ne sait pas que son destin est bien plus c’est que

L’univers décrit par Philip Pullman dans ce premier tome est complexe et promet encore plus de révélations dans les tomes suivants avec la découverte de mondes parallèle. La narration est linéaire ce qui, en soi, n’est pas gênant quand le récit est bien rythmé mais là ce n’est pas le cas. Les péripéties s’enchaînent les unes derrières les autres mais sans différence de traitement alors que l’enjeu est parfois anodin (se faire gronder parce qu’on est pas rentrée à temps) ou parfois épineux (négocier avec les adultes son voyage dans le Nord). Certaines scènes pourtant cruciales sont expédiées en quelques paragraphes et les combats manquent d’un souffle épique qui chasserait l’ennui. Seul le duel des Ours échappe à ce défaut. Le vocabulaire employé m’a parfois posé problème mais je ne sais si cela est dû à l’auteur ou au traducteur. Quelques exemples concrets : quand Lyra débarque dans un port elle sent « l’agréable puanteur des poissons » (!) ou la reine d’un clan de sorcière, Serafina, vieille de plus de 300 ans et détachée du monde, a décidé de « ne pas se mettre martel en tête » (et par rapport au reste de son discours, cette expression ne cadre pas du tout avec le personnage). La fin que je ne raconterai pas ici m’a fait halluciner  : soit je n’ai rien compris aux relations homme/femme soit l’auteur n’était pas dans un état normal lorsqu’il a décrit les retrouvailles de lord Asriel et de Mme Coulter. Mais, malgré tous ces défauts et une lecture un tantinet laborieuse, j’ai quand même envie de savoir où cette trilogie mène, de connaître le destin de Lyra et d’en savoir plus sur les éléments les plus intrigants de ce roman : les daemon, la Poussière…

Il s’agissait d’une lecture commune avec Theoma et Bladelor.

Défi SF 1 / 3


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 commentaires sur “A la croisée des Mondes T1, Les Royaumes du Nord – Philip Pullman

  • Thomas

    Le premier est le moins bon… et la suite n’a pas grand-chose à voir. Suprise Tiens, j’en avais parlé là (de la trilogie dans son ensemble, mais c’est garanti sans spoilers) :
    :url:www.legolb.com/2009/06/pullman-ce-pervers.html

  • Acr0

    Ah chouette, la lecture en « commun » !
    J’ai beaucoup aimé ce livre, mais les deux autres sont encore mieux Rah, je me souviens encore de « l’agréable puanteur des poissons », je l’avais même relu plusieurs fois en me demandant pourquoi je trtouvais que cela clochait : question de traduction, tu penses ? [Reflechir]
    Dans tous les cas, je demande pas grand chose à un livre : qu’il me fasse voyager, et c’est plutôt réussi. Et le concept des « daemon » est celui qui m’attire/me plait le plus dans la trilogie

  • bladelor

    Oups, je suis désolée, j’ai totalement oublié de te dire que nous repoussions notre billet au 18 avec Theoma… Pas grave, on aura un peu de retard ! Du coup je ne lis pas ton billet, j’y reviendrai plus tard.

  • Val

    C’est chouette l’idée des lectures communes !
    Je vais lire à la croisée des mondes avec ma fille. Elle a du mal à accrocher toute seule.

  • Ingannmic

    Un coup de coeur en ce qui me concerne, et je suis d’accord avec Thomas : le premier n’est pas le meilleur.
    « L’agréable puanteur » ne me choque pas, et me rappelle une réflexion que je me suis faite, en lisant, récemment, un roman de Faulkner, dans lequel il était question de « lenteur hâtive »…

  • faelys

    un super souvenir pour moi! un des rares romans jeunesse que je fais lire sans problème à de jeunes adultes! (mais j’ai été très déçue par l’adaptation ciné)

  • Loula

    Tiens, moi j’adore ce livre (enfin les trois) et les ai déjà lu deux fois… Je ne me rappelle pas de ces traductions pourtant je serais bien incapable de le lire en anglais!! Val, si ta fille a du mal à le lire, c’est peut-être à cause de son âge, non? C’est plutôt très grands ados/adulte, même si l’héroïne est très jeune.
    En tout cas, Lhisbei, j’espère que la suite te plaira plus!!

  • Angua

    Tu m’as donné envie de le relire!
    Cela date un peu (6 ou 7 ans… voire 8… ) mais j’en ai vraiment un excellent souvenir! Si j’y avais vu des longueurs, elles ne m’ont pas marquée… bref, ça mérite relecture, vraiment!
    (Et bonne année!)

  • Mélanie

    Je confirme ce que d’autres ont dit plus haut : j’avais eu un peu de mal avec le premier livre (la faute au personnage de Lyra, entre autres, que je trouvais un peu énervante) mais je garde un souvenir ému de l’ensemble de la trilogie. Ça devient beaucoup plus complexe et plus riche par la suite.

  • GeishaNellie

    Dommage que cette aventure ne t’ai pas autant plût que moi lors de ma première lecture. Mais je suis heureuse que tu essaies de lire la suite, car cette série vaut vraiment le coup !!