Cat le psion – Joan D. Vinge 17


Cat le Psion

De Joan D. Vinge

J’ai lu – 572 pages

Livre lu dans le cadre du concours « Futurs : capitalismes hallucinés » organisé par Anudar pour les 10 ans de FolioSF.

Cher Anudar,

Ton concours n’est pas facile. Être le premier à lire un des livres que tu estampilles « Futurs : capitalismes hallucinés ». Après avoir fouillé la bibliothèque de Mr Lhisbei j’avais le choix. Cat le Psion de Joan D. Vinge est le livre qui s’est rapidement imposé à moi (malgré ses 572 pages) : j’avais gardé un excellent souvenir de La Reine des Neiges du même auteur. En plus l’illustration de la couverture est celle que tu as utilisée pour créer ton logo. J’y ai passé le week-end (délaissant ménage et repassage) mais, à 22h15 le défi est relevé. (Je te rassure tout de suite, lire ce livre n’a pas été non plus une torture sans fin)

Cat est un hybride : mi-humain, mi-hydran, une race extraterrestre aux pouvoirs psi et aux yeux de chats. De ses ancêtres hydrans il a hérité la possibilité de lire dans l’esprit des autres. Son don de télépathie fait de lui un paria. Les hydrans ont tous été exterminés et son enfance dans les rues de Old City, une ville de rebuts de la société, n’a pas été facile. En tuant un autre télépathe, un dangereux terroriste qui menaçait la terre entière, il a perdu son don. Ce qui ne l’empêche pas d’être haï de tous.
Alors qu’il tente d’étudier le plus sereinement possible à l’université, il se fait enlever Centuri Transports, l’un des plus puissants cartels terrestres qui tente de le recruter pour jouer les gardes du corps. Il doit protéger Lady Elnear sur laquelle plusieurs tentatives de meurtres ont échoué. En contrepartie il recevra une belle somme d’argent et des doses d’une drogue lui permettant de recouvrer une partie de son pouvoir psi. Cat devient rapidement un catspaw, un pion que la richissime famille taMing, qui dirige le cartel, utilise à sa guise en fonction des ses intérêts. Mais Cat n’est pas vraiment prêt à rester le jouet impuissant d’êtres inhumains, ballotté au milieu des intrigues politiques et coincé entre les ambitions démesurées de certains.

Le contexte est assez classique : une société post-spatiale, un monde techno-futuriste où les manipulations de l’apparence et de la génétique sont courantes, où tout le monde se fait plus ou moins câbler pour accéder à des réseaux informatiques de plus en plus puissants et où les pauvres n’ont aucune existence légale et vivent dans la peur, la drogue et la violence. Le futur n’est guère reluisant et risque encore d’empirer avec l’arrivée d’un illuminé se croyant l’envoyé de Dieu et avec le vote prochain d’un projet de loi visant à déréguler l’usage des drogues pour mieux contrôler les masses.
Les intrigues, complots et manipulations des uns et des autres s’imbriquent parfaitement mais ne noient jamais le lecteur. Les évènements s’enchaînent dans une grande fluidité. Le personnage de Cat est attachant et le fait qu’il soit le narrateur de sa propre histoire lui donne une proximité et une substance tangible. Un bémol toutefois : la traduction me parait parfois manquer de cohérence sur l’utilisation du vouvoiement et du tutoiement : certains personnages (dont l’un sort des bas fonds et a besoin de réviser ses bonnes manières) continuent à se vouvoyer après avoir passé une nuit des plus torrides. Avis aux amateurs d’ailleurs, les scènes de sexe présentes dans le roman sont très bien écrites…

J’ai dévoré ce livre et pas seulement pour le concours. Merci Anudar.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 commentaires sur “Cat le psion – Joan D. Vinge