Interview : Diana Kennedy (3)

Voici la troisième et dernière partie de l’interview de Diana Kennedy par Bertrand Campeis. La première partie est à lire ici, la deuxième .

Bertrand Campeis : Tu as sorti un dessin animé, La Bête des Vosges, quand et pourquoi es-tu passé à ce média,

Diana Kennedy : Le dessin-animé me passionne depuis toujours. J’ai fait mes premiers pas avec la caméra Super8 de ma mère. Avec l’arrivée des nouvelles technologies, la production d’un dessin-animé est devenu accessible, même pour une personne seule, sans équipe de production et sans gros budget. Alors bien évidement, faire un dessin-animé avec Kennedy comme héros fut un projet de cœur.

Bertrand Campeis : Combien de temps et quels moyens as-tu utilisé pour réaliser celui-ci ?

Diana Kennedy : Même si l’utilisation de l’ordinateur et de logiciels spécialisés facilitent les choses, la création d’un dessin-animé demande un travail énorme. D’autant plus que je voulais faire un maximum à la main; les décors, les personnages – tout est dessiné à la main, puis scanné. L’ordinateur ne fait que remplacer la caméra, si tu veux. La bête des Vosges a pris deux ans et demi de travail. Le film avec JFK actuellement en cours de réalisation Merula Dawn – l’Aube des Merles  prendra encore bien plus longtemps, malgré le fait que j’ai pu accélérer certaines  tâches, grâce à des  procédures et des techniques de travail optimisé.

Bertrand Campeis: Peux-tu dire 2 mots sur Merula Dawn ?,

Diana Kennedy : Il s’agit sans doute de mon projet le plus ambitionné, jusqu’à à présent. Une jeune fille sort devant sa maison en 1761 et lorsqu’elle rentre deux minutes après, 40 ans se sont écroulés…

JFK est à fur et à mesure entraîné dans cette étrange énigme qui le confronte à ses propres appréhensions. Merula Dawn est un thriller de mystère, qui déroule une imagerie à la fois poétique et angoissante.

 

Bertrand Campeis : Tu viens de publier le premier tome d’une nouvelle série dédiée à John, cela s’appelle Contes de la Maison Blanche et tu utilises le biais du roman graphique : Pourquoi ?

Diana Kennedy : Après plus de 20 ans dans la BD classique, je me suis décidée de ne plus en faire. Le médium ne me passionne plus vraiment. J’ai donc cherché d’autres moyens d’expression. Le « roman graphique » ou la « BD sans bulles » me convient vraiment très bien, aussi parce que cette forme se marie  avec l’esprit de l’univers de JFK. Un peu rétro et en même temps, très innovateur. De plus, il faut bien le dire, mais la même histoire racontée en BD m’aurait pris plus d’un an ! Alors qu’en mode « histoire illustrée »,  j’y ai passée juste deux ou trois mois. Cette forme est le seul moyen réaliste de pouvoir réaliser toutes les idées que j’ai en tête, tout en ayant encore le temps pour les dessin-animés.

Bertrand Campeis : Comment t’es-tu organisé pour créer ce livre (temps, coût, etc.) ?

Diana Kennedy : Pour Lune des Loups je me suis réservée une période de temps dédiée à ce projet et  n’ai pratiquement rien fait d’autre. Cela assurait une avance rapide. En même temps j’ai fait les économies nécessaires en éliminant toute dépense évitable et en mangeant le moins possible.

Bertrand Campeis : Travailles-tu déjà sur la suite, as-tu déjà une idée du nombre de tomes par aventures et comptes-tu faire des parutions régulières ?

Diana Kennedy : Les Contes de la maison Blanche N°2  Le secret du 13e étage est fini au niveau du scénario. Il sortira en Juin 2012 et le tome 3 en Octobre 2012. J’espère donc pouvoir assurer un rythme de deux tomes par an. Cela ne serait pas possible avec la formule album BD.

Bertrand Campeis : Songes-tu à en développer d’autres  Uchronies?

Diana Kennedy : JFK est quelqu’un de très exigeant. Il a réussi à faire en sorte que je n’ai plus d’autres séries à côté de la sienne.  Mis à part les aventures de Georgie, le petit Chaton et un autre projet de dessin-animé, Thyla, que j’arrive tout juste à coincer entre deux dessins JFK. Il est donc pour l’instant peu probable que je puisse faire quoi que ce soit d’autre.

Bertrand Campeis : Comment  faire pour commander tes œuvres ?

Diana Kennedy : On ne trouvera pas ces albums en librairie classique. On peut les commander soit directement chez moi ou chez des revendeurs en ligne, comme Amazon ou LULU. Les commandes passées chez moi ont l’avantage que les albums peuvent être dédicacés avec un dessin individuel et personnel. Toutes les options et les liens de vente des divers ouvrages se trouvent ici.

Bertrand Campeis : Chère Diana, merci à toi pour nous avoir fait découvrir ton univers bien particulier, et au plaisir de lire tes créations graphiques à nulle autre pareille !

Merci à Bertrand Campeis et Diana Kennedy !

La chronique de Lune des Loups, premier tome des Contes de la Maison Blanche est à lire ici.

 
Challenge Winter Time Travel.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.