Imaginales 2012 – Prologue

Les Imaginales sont magiques. Cette édition 2012 a été l’une des meilleures (et pas la meilleure parce que le meilleur est à venir) à vivre pour nous. Comment résister à ces regards envoûtants :

(Clic)

ou à ce temps merveilleux (oui il y a aussi plu mais chuutttt !)

(Clic)

Cette 11ème édition des Imaginales a accueilli plus de 20 000 personnes, près de 200 auteurs (y compris étrangers), 70 cafés littéraires, des petits-déjeuners et déjeuners avec des auteurs, des troupes costumées, des dîners insolites et j’en oublie sûrement. Abondance ne nuit pas dit-on mais nous nous sommes parfois trouvés avec de vrais dilemmes sur le programme et il a été difficile de choisir (une fois – mais une seule – les trois conférences programmées à la même heure nous intéressait c’est dire :p). La Bulle du Livre était très grande et mieux agencée que l’année dernière. Le bar a repris sa meilleure place : au fond près de la sortie de la bulle. Les stands régionaux (oh ! des cookies et de la guimauve) étaient mieux placés, collés à la bulle et passer et repasser devant les cookies pour aller au Magic Mirror 2 a été une vraie torture pour moi. Cette année encore l’ambiance était chaleureuse : les auteurs jouent la carte de la proximité que ce soit en dédicace ou dans les allées. Ils sont abordables, souriants et heureux d’être là (et nous aussi d’ailleurs). Le festival multiplie les occasions de rencontre et favorise la dialogue et ça c’est inestimable. Cette année le festival voulait mettre en avant la Bit-Lit. Nous avons craint un temps de voir déferler une horde de vampires kikoolol mais en fait non. Le festival couvre de nombreuses thématiques et genres (histoire, thriller, fins du monde, extra-terrestres etc) et chacun peut donc y trouver son bonheur. Il y en avait vraiment pour tous les goûts ! En un mot comme en cent, cette édition était une réussite et nous a fait passer 4 jours de bonheur intense.

Nous n’avons pas vu beaucoup des blogueurs présents sur le festival puisque nous avons séché le resto des blogueurs (honte à nous). Nous avons revu avec beaucoup de plaisir Tortoise, Endea, Tigger Lilly, Shaya, Vert et Julien, fait la connaissance d’Olya, Snow et Lynnae (qui m’a trouvée grâce à mon écharpe rouge !) et entr’aperçu Cédric à la faveur d’une courte pause sur l’herbe. Une brochette de blogueuses (non je ne dirai pas qui est qui !)

(Clic)

THE T-Shirt (made bought by Snow)

(Clic)

Nous avons pensé aux absents qui nous ont manqués : Laure (et Monsieur), Lelf, Herbefol, De.w, Cachou, Acr0, Gromovar, Guillaume, Anudar, Efelle, Ferocias ou encore Caroline et Serge (bibliothécaires nordistes qui se reconnaîtront).

L’année dernière nous avions assisté à 19 conférences et pris 1 082 photos. Cette année nous n’avons assisté qu’à 14 conférences (et j’en rattraperai trois grâce à ActuSF (merci à eux) : Editer en numérique, les réponses des éditeurs, A l’ombre du numérique et D’une guerre à l’autre… conflits passés et futurs) mais nous avons fait 2 369 photos. Trier, hiérarchiser et les présenter correctement va prendre un peu plus de temps que l’année dernière mais nous serons heureux de vous faire partager nos Imaginales et de revivre ce festival extraordinaire.

Cette année nous avons participé à trois déjeuners avec des auteurs, Pierre Bordage, Philippe Mouche et Lionel Davoust, fait partie du jury du premier match d’écriture de ces Imaginales organisé par le club Présences d’Esprits, tenu un peu le stand du-dit Club et animé la loterie (ce qui nous vaut une photo dans Vosges Matin), et, comme les organisateurs n’ont pas lésiné sur les animations, il y en aura des choses à dire sur ce festival. Nous vous promettons donc une palanquée de billets.

En attendant voici déjà quelques photos :

Ayerdhal pratiquait encore la politique de la chaise vide… (on triche un peu ; cette photo date du dimanche à 18h, heure à laquelle la bulle se vide petit à petit)

(Clic)

Mais il avait une bonne excuse puisqu’il filait le parfait amour avec Pierre Bordage (et des histoires d’amour il y en a eu pendant ce festival – Mélanie Fazi en est témoin)

(Clic)

Voici nos acquisitions. J’ai été très raisonnable (une technique infaillible : ramener ses propres bouquins à faire dédicacer !). Si j’assume pleinement les cookies, je décline toute responsabilité pour les gimauves (la fautive se reconnaîtra !). D’ailleurs pour les livres je suis innocente : Eifelheim de Michael J. Flynn est entré dans ma PAL en échange d’une télécommande usagée et inutile (grâce à la campagne de recyclage organisée par le SMD), Llorona on the Rocks de Charlotte Bousquet grâce à une loterie du Club Présences d’Esprits et pour Le complot Gutenberg de Philippe Mouche je suis sûre que j’ai une bonne excuse (il faut juste que je m’en souvienne). Pour le dernier numéro de Présences d’Esprits, je suis abonnée alors ça ne compte pas na !

(Clic)

M. Lhisbei a été beaucoup moins raisonnable que moi (bon je triche un peu : Léviathan, La Chute de Lionel Davoust est pour nous deux) :

(Clic)

Et puis on a aussi ces gobelets (souvenir, souvenir) :

(Clic)

Photos de C.Schlonsok et Lhisbei tous droits réservés

Un petit tour aussi chez Endea, Tigger Lilly et Mélanie Fazi qui nous parlent aussi un peu de leurs Imaginales (et elles aussi vous promettent des billets et des photos à profusion sur leur blog ou sur facebook)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 commentaires sur “Imaginales 2012 – Prologue”