Utopiales 2010 – Un coup d’oeil dans le rétro 3

Lire aussi les coups d’œil dans le rétro 1 et 2.

Hier j’évoquais sur ce blog les conférences des Utopiales. Aujourd’hui j’aimerais revenir sur une conférence-rencontre en particulier : celle de Scott Westerfeld, mon coup de cœur sur ce festival.

Scott Westerfled, auteur américain texan (preuve que le Texas peut tout de même être bien fréquenté) a écrit des romans de space-opera pour adulte (que Mr Lhisbei a lu), des séries à destination de la jeunesse (Uglies, Pretties etc) et vient de publier, en France, Leviathan, un roman steampunk jeunesse. J’aimerai saluer ici son « professionnalisme » si l’on peut utiliser ce mot dans le contexte d’un festival. Scott Westerfeld a, en effet, préparé sa conférence, travaillé sur un support de diapositives instructives et  enrichissantes qui appuient son propos sans endormir le public.

Entre autres choses il a pris le temps d’expliquer en détail comment il a conçu Leviathan. L’idée lui est venue quand il a vu la version japonaise de Uglies, version qui comporte des illustrations absentes dans l’original. Il a réfléchi quelques temps et s’est dit qu’un livre illustré pouvait être une bonne idée. Pendant longtemps, les livres, les revues, les catalogues ont été illustrés. La place des illustrateurs était aussi importante que celle de l’auteur (preuve en est faite par les couvertures des romans anciens où le nom de l’illustrateur est parfois plus visible que celui de l’auteur). En occident, la photographie chassant peu à peu les illustrations des journaux, catalogues et autres supports, les livres se sont retrouvés assez vite sans illustrations. En voyant la version japonaise de Uglies il a décidé de travailler sur un roman illustré avec Keith Thompson. Et de nous expliquer ensuite en quoi la conception d’un roman illustré diffère de celle d’un roman classique, le tout accompagné de superbes illustrations.

Bien entendu Scott Westerfeld a évoqué encore bien d’autres points que je ne peux retranscrire en totalité ici. Il faut aussi souligner la « modération » de qualité de Jean-Claude Dunyach. Le public était pour l’essentiel composé d’ados un peu timides que Jean-Claude Dunyach a réussi à faire participer au moment des questions.

Voici quelques photos pour vous rendre compte


westerfeldpartage photos

Pour aller plus loin vous pouvez aussi regarder cette interview vidéo de l’auteur (en plusieurs parties) et la bande-annonce de Leviathan (oui c’est un livre avec bande-annonce)

Une très belle rencontre donc avec une fierté : celle de ne pas avoir eu besoin du traducteur pour comprendre (de toute façon Scott Westerfeld, dans son enthousiasme, parlait un peu trop vite pour le traducteur). Il s’agit donc de la première conférence que j’écoute en anglais et que je comprends intégralement. Je suis mûre pour attaquer une lecture dans la langue de Shakespeare ou plutôt de Mark Twain. Scott Westerfeld a fait l’objet d’une seconde conférence rencontre, animée cette fois par Etienne Barillier, que vous pouvez écouter sur le site d’ActuSF.

Photos de C.Schlonsok tous droits réservés

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7 commentaires sur “Utopiales 2010 – Un coup d’oeil dans le rétro 3”