Foire du livre Bruxelles – Un week-end pas comme les autres (1/2) 7


Le week-end dernier se tenait la Foire du livre Bruxelles. Les Indés de l’Imaginaire y avaient, tout comme d’autres éditeurs comme Bragelonne ou le Chat Noir, un stand. L’occasion pour nous d’une petite virée dans la capitale belge. J’étais programmée en dédicace le dimanche, nous avons donc pu profiter pour faire du tourisme le samedi. Nous avions prévu la visite du Centre Belge de la Bande Dessinée le matin et une balade dans la ville l’après-midi. Les transports en commun mal fichus (si,si), la richesse des collections du CBBD et la météo en ont décidé autrement. Nous sommes arrivés à 11h au musée et l’avons quitté vers 15h.

Le bâtiment lui-même, un superbe magasin Art Nouveau conçu par l’architecte Victor Horta reconverti en musée, mérite de prendre son temps pour l’admirer. La pause déjeuner s’est faite dans la brasserie du musée. On y mange bien (pas comme dans les points « restauration » des musées français) et on y sert une très bonne bière, la Néron (inspirée de la BD éponyme). Le service y est chaleureux (et multilingue), le cadre Art Nouveau et les décorations BD ajoutent aux plaisirs de la table. Dès l’entrée du musée, nous sommes accueillis par des personnages emblématiques du 9eme art.

CBDB 001

Boule et Bill et la 2CV familiale

CBDB 004

Un poor lonesome cowboy

Le musée compte plusieurs niveaux et accueille deux expositions temporaires (Jean-Pol Le plaisir en mouvement et Fred Jannin Trop de tout) en plus d’un fond déjà bien fourni. Le parcours commence par une exposition retraçant histoire de la BD (L’Invention de la Bande Dessinée). L’Art de la BD permet ensuite de découvrir le monde de la BD : processus de création, panorama des genres qui constituent la production européenne… Nous avons continué par une découverte dans la Gallery : Amphoria, une réinterprétation bien barrée de Bob et Bobette par Charel et Marc Legendre. Après la pause déjeuner, nous continuons à arpenter le musée avec les expositions temporaires, mais aussi en nous baladant dans les espaces Hergé (mille millions de mille sabords) et Peyo (schtroumpf alors !). Une exposition retrace aussi l’histoire du bâtiment : Horta et les magasins Waucquez (très intéressant). Si vous avez l’occasion de traîner à Bruxelles, nous vous conseillons ce musée.

Nous sortons du CBBD pour prendre possession de notre chambre d’hôtel avant de repartir en balade. Et là, paf, la pluie fait son entrée. Elle ne nous lâchera plus. Arrivés dans le hall de l’hôtel, nous cherchons, en vain, Hercule Poirot… Nous ne le trouvons pas, mais nous croiserons Hubert Reeves au petit déjeuner le lendemain. Une époque chasse l’autre.

hotel

Où est Hercule Poirot ?

Photos par C.Schlonsok tous droits réservés à l’auteur

Comme la pluie ne faiblit pas, nous enclenchons le plan B et sommes accueillis par un uchroniste passionné et érudit, Eumène de Cardie. Du thé, des livres, une conversation passionnante et une dédicace plus tard, il est temps de repartir pour de nouvelles aventures.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires sur “Foire du livre Bruxelles – Un week-end pas comme les autres (1/2)