Chroniques 2008 – chapitre 2 2


Lire le chapitre 1.

Le festival se déroulait dans un centre culturel qui fait office de salle de cinéma, de salle de concert, de salle de spectacle. Comme d’année en année la manifestation prend de l’ampleur (18 auteurs et dessinateurs lors de la première édition, presque 50 cette année), ce centre culturel commence à devenir un peu exigu  et étouffant. Mais nous sommes dans le Pas de Calais et l’ambiance chaleureuse, l’accueil des libraires et des organisateurs et la sympathie des auteurs présents compensent ces petits désagréments. Les manifestations étaient ventilées dans différentes salles et un bouquiniste tenait un stand dans le hall d’accueil.

La table des libraires, qui occupait une place centrale dans la salle principale, constituait une bonne idée mais reléguait les auteurs le long des murs, les serrant un peu. Les libraires partenaires du festival étaient les Quatre Chemins de Lille et la Ruche aux livres de Wavrin. (cliquez sur les photos pour qu’elles s’affichent ne grand dans une nouvelle fenêtre)

Voici des auteurs (livres et BD) en pleine séance de dédicace. On aperçoit notamment Jeff Baud, studieux,  Mélanie Fazi (que j’adore) et Nathalie Dau, rêveuse (et dont je n’ai, honte à moi, pas encore lu les Contes Myalgiques).

Le public n’était pas vraiment au rendez-vous le samedi : mis à part Pen Of Chaos, devant lequel une longue file de fans patientait sagement, les auteurs n’ont pas été débordés de sollicitations. Ce qui m’a donné l’occasion d’avoir une longue conversation avec Mélanie Fazi (Merci Mélanie). Plus globalement j’ai eu l’impression que les auteurs BD remportaient un plus grand succès que les auteurs de romans ou de nouvelles.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Chroniques 2008 – chapitre 2

  • Le voyageur

    Dommage
    Salutation nomades du net
    Ce qui est dommage,c’est que ce genre de manifestation de rencontre avec d’autres érudit de l’imaginaire, est encore considérer aujourd’hui comme une culture undergroud et superficielle.
    Il y a pourtant matiere a explorer d’autre lieux et rivages grace aux talents de ces auteurs talentieux…
    Mais il ne tient qu’a nous, voyageur de la porte de faire connaitre cette fantastique source de voyage et d’émerveillement qu’est la SF……
    (ps: très bonne nouvelle que la reprise de ce blog.)

  • Lhisbei

    Salutation Voyageur de l’Imaginaire
    Merci de t’être arrêté en ma modeste demeure. Permet moi de te souhaiter la bienvenue
    Matière il y a et il y avait lors de ces Chroniques 2008. mais gageons que l’année prochaine le public va entendre massivement sa voix.