Unica – Elise Fontenaille 2


Unica

d’Elise Fontenaille

Le Livre de Poche – 158 pages

Vancouver, dans un future proche. Dans le Canada d’Elise Fontenaille, demain n’est plus très loin d’aujourd’hui. Herb Charity est un jeune cyber-flic qui traque les pédophiles du Web. Un jour sa route croise celle d’Unica, une gamine aux cheveux blancs, chef d’un gang de pré-adolescents qui punit les même cyber-pdéophiles. Je n’en dis pas plus sur l’intrigue du roman sous peine d’en dévoiler tout le sel. Et sans sel le plat serait bien fade…

Avec ce très court roman (158 pages) Elise Fontenaille, auteur de littérature « générale » fait sa première incursion dans le domaine de la SF. Incursion très réussie puisque Unica a reçu le  Prix du Lundi et le Pirx Rosny aîné 2008. Le roman s’ouvre sur une citation de Philip K. Dick, et Elise Fontenaille revendique la filiation avec ce très grand auteur (SF et hors SF d’ailleurs).  Unica rappelle parfois Minority Report. La thématique du roman est riche : cybercriminalité, amour contrarié, pédophilie, frontière fluctuante entre monde virtuel et vie réelle… mais manque un peu d’épaisseur, la faute en incombant à la taille du roman. Elise Fontenaille a probablement préféré provoquer le lecteur pour qu’il fasse sa propre réflexion. J’avoue pour ma part n’avoir pas été assez bousculée par ce roman même si je me suis attachée aux pas de Herb et Unica et même si j’ai parfois ressenti un malaise à la lecture de ce roman.

Un détail, qui m’a sauté aux yeux : Elise Fontenaille utilise des diplomes français pour des personnages qui sont canadiens (DESS, 3eme cycle). Or ces diplômes n’existent pas au Canada. C’est le genre de détail qui gâte un peu le plaisir de la lecture.

Voir aussi l’avis de SBM sur Mesimaginaires.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Unica – Elise Fontenaille