Star Trek – J.J. Abrams

Star Trek

Réalisé par J.J. Abrams

Avec Chris Pine , Zachary Quinto, Eric Bana, Simon Pegg, Winona Ryder, Karl Urban, John Cho, Bruce Greenwood, Ben Cross, Leonard Nimoy …

Synopsis
La plus grande odyssée spatiale de tous les temps voit le jour dans le nouveau Star Trek, mettant en scène le premier voyage d’un tout nouvel équipage à bord de l’U.S.S. Enterprise, le vaisseau spatial le plus sophistiqué de l’histoire.
Dans ce périple semé de dangers, d’action et d’humour, les nouvelles recrues doivent tout faire pour empêcher le plan diabolique d’un être maléfique menaçant l’humanité toute entière dans sa quête de vengeance.
Le sort de la galaxie est entre les mains de deux officiers que tout oppose : d’un côté, James Kirk, originaire de la rurale IOWA, tête brulée en quête de sensations fortes, de l’autre, Spock, issu d’une société basée sur la logique et rejetant toute forme d’émotion. Quand l’instinct fougueux rencontre la raison pure, une improbable mais puissante alliance se forme et sera seule en mesure de faire traverser à l’équipage d’effroyables dangers, là où personne n’est encore jamais allé.

Mon avis
Avec ce Star Trek j’ai eu l’impression de voir un énième film de SF à grand spectacle hollywoodien (avec les même passages obligés : l’initiation, la mort d’un proche, l’histoire d’amour, la naissance d’une amitié et les bons qui font la guerre aux méchants). Heureusement que les tenues un peu ringardes des membres de l’équipage, la téléportation et le design bien reconnaissable des oreilles de Spock sont là pour nous rappeler que c’est un Star Trek et pas n’importe quel film de Space Opera… J’ai quand même l’impression qu’Hollywood fait le même film depuis des années : les bons d’un côté, les méchants de l’autre, tout le monde se tape dessus et les bons gagnent à la fin (je peux le dire ce n’est quand même pas une grosse surprise). En 2 heures le spectateur aura, en bonus, eu droit à la jeunesse rebelle du héros qui bien évidemment s’amendera et deviendra le meilleur dans sa catégorie, un trauma parental, une histoire d’amour contrariée et une belle amitié. Star Trek est un film mécanique : aucune innovation dans le traitement mais un surenchérissement au niveau des effets spéciaux. Au final le film ne procure aucune émotion. Le spectateur a droit à de belles images de l’espace, de l’action avec des rebondissements toutes les 8 minutes et de belles batailles spatiales

Star Trek est une belle mécanique qui divertit 2 heures (encore faut-il oublier des dialogues indigents ou pseudo-philosophiques et profondément ennuyeux) mais qui ne provoque rien et ne laisse pas de traces. Oubli assuré dans 15 jours.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires sur “Star Trek – J.J. Abrams”