L’ombre – Alain Régus 4


L’ombre

de Alain Régus

Éditions PopFiction – 96 pages

Voici l’histoire d’Élie, un enfant sage qui vit dans un petit village de campagne. Un matin, Grégoire, un nouvel élève intègre la classe. Grégoire affirme être l’incarnation du démon Vassago et prend immédiatement Élie en grippe. Il l’isole, le coupe de ses amis, fait de sa vie d’écolier un enfer. C’est l’amitié de Catherine qui le sauvera. Les chemins de Grégoire et d’Élie se sépareront mais les mauvaises rencontres vont par trois et Grégoire reviendra hanter Élie.

La vie d’Élie est balayée sur 96 pages, un format très court. Le roman s’articule donc autour de trois temps forts, les trois rencontres entre Élie et Grégoire qui forment les ressorts de l’intrigue. La première est la plus marquante et Alain Régus s’y attarde. Élie, un garçon d’une dizaine d’années, se retrouve mis au ban de ses pairs, de son monde. A cet âge tendre la souffrance est intolérable. Le charisme de Grégoire attire un à un les élèves qui boivent ses paroles mais le doute plane sur sa nature démoniaque. La seconde rencontre, intense, conduira presque Élie à basculer. La dernière scellera son sort. La touche de fantastique est subtile. Le roman se centre sur Élie, ses perceptions, ses sentiments. Le surnaturel est le plus souvent dans les yeux du personnage principal. L’écriture, légère mais grave, distante et analytique sans être pour autant dépourvue de poésie, décrit avec minutie son calvaire. Il suffit de peu, parfois, pour que la vie bascule.

Un détail intéressant : les Éditions PopFiction utilisent un papier recyclé, ce qui nous permet de réduire notre empreinte écologique et de sauver quelques arbres.

Un très court extrait qui en dit beaucoup :
« Mais comment se plaindre, sans paraître complètement ridicule ou lâche, d’un garçon lui ayant si peu adressé la parole, à qui il ne pouvait reprocher ni coups ni insultes, bon élève, discipliné en classe et jouissant de l’estime de tous ? » 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “L’ombre – Alain Régus