Tron l’héritage – Joseph Kosinski 7


Tron l’héritage

Réalisé par Joseph Kosinski

Avec Jeff Bridges, Garrett Hedlund, Olivia Wilde, Bruce Boxleitner

Synopsis

Sam Flynn, 27 ans, est le fils expert en technologie de Kevin Flynn. Cherchant à percer le mystère de la disparition de son père, il se retrouve aspiré dans ce même monde de programmes redoutables et de jeux mortels où vit son père depuis 25 ans. Avec la fidèle confidente de Kevin, père et fils s’engagent dans un voyage où la mort guette, à travers un cyber univers époustouflant visuellement, devenu plus avancé technologiquement et plus dangereux que jamais…

Que dire de ce film ? En dire beaucoup de mal serait facile car le scénario en contient pas une idée originale, certains acteurs ont un jeu basique, les clichés s’empilent et la 3D n’apporte rien. Oui mais … c’est tout de même la suite de Tron. Tron le premier film à inclure des effets numériques, des effets spéciaux. Tron, le film culte et ultra-référentiel pour les geeks (ce que je ne suis pas) et mordus de SF (ce que je suis un peu tout de même). Ce n’est pas facile d’assumer un héritage pareil. Or ce film ne renie rien : ni les courses de motos, les combats de disque, les costumes à bandes lumineuses (ceux de 1982 étaient déjà kitsch à la sortie du film, ceux de 2011 le seront tout aussi vite) ou les références au premier volet (la Ducati, les jeux d’arcades, le vocabulaire, les mêmes acteurs, l’utilisation des effets numériques pour les rajeunir … et jusqu’à l’affiche identique). Il aborde des thématiques certes déjà vues et revues (le double, la création, le démiurge, la créature de Frankenstein, le parcours initiatique d’un jeune homme, la révolution numérique etc) mais avec des images léchées, une bande son impeccable – moi qui ne suis pas fan de Daft Punk j’ai trouvé qu’elle collait parfaitement au film, qu’elle le portait tout en ne se faisait pas remarquer – et avec un respect du premier volet qui confine à la vénération. Et c’est bien cette vénération qui conduit Tron l’héritage au naufrage, qui ne lui permet pas d’exister, de respirer. C’est cette incapacité à s’affranchir de son aîné qui le conduit au désastre. Mais, malgré tout, malgré les défauts, j’aime Tron l’héritage  parce que, justement, il ne trahit pas (au moins dans l’intention) le premier Tron. Et le respect est bien trop rare dans le milieu du cinéma pour ne pas être salué.

Lire les avis de Anudar, Les murmures sur le blog d’AC de Haenne, Pitivier, Le Dino Bleu, Christophe Lambert et l’avis du Dino bleu sur le jeu vidéo.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires sur “Tron l’héritage – Joseph Kosinski

  • Thomas

    Oui, la vénération… c’est tout le problème. Une vraie suite de Tron aurait su s’affranchir des codes visuels du premier film pour projeter une problématique contemporaine. Ce qui a fait la légende de Tron c’est que ce qui fut un gros bide à sa sortie s’est avéré être une oeuvre visionnaire à la profondeur insoupçonnée. Or, Legacy n’est rien de cela, la problématique du cyber-univers et de la virtualité a considérablement évoluée depuis 1982, mais on dirait que le réal n’est pas au courant. En fait de suite, il semble avoir préféré produire un remix (en ce sens le choix des affreux Daft Punk pour faire le soundtrack est la seule bonne idée du film, les rois de la pompe outrancières de gimmicks vintages ne pouvaient que s’éclater). C’est assez joli mais tout de même un peu ennuyeux. Et surtout, c’est malheureux à dire à propos d’un film portant le titre de Tron, c’est con comme un mauvais jeu vidéo.

  • Lhisbei

    @ Thomas : on est d’accord (c’est pas vrai … on est d’accord… je n’en reviens pas !). c’est un film globalement raté (mais bon on peut aller chercher pire dans les suites ratées) mais je reste « attendrie » par ce film et je ne peux pas le détester …
    @ Acr0 : c’est une option []

  • Pitivier

    Soyons honnêtes, ce qui sauve ce film c’est l’effet nostalgie. Suite de tron, film culte, toussa. Parce que sinon, c’est pas terrible. On est à peut près tous d’accord avec ca (sauf Anudar).
    Sinon comme toi, j’ai beaucoup aimé la BO que j’écoute sur deezer sans m’en lasser. Et pourtant, comme toi, je suis loin d’être fan de Daft Punk. Habituellement, c’est vraiment pas mon trip.

  • Youp'

    Perso je me suis bien amusée à son visionnage et j’ai vraiment beaucoup aimé la BO. C’était un bon amusement et c’est tout ce que je demandais. []
    (Par contre j’ai trouvé le fils presque complètement inutile, Jeff Bridges portait le film quasi à lui tout seul [Oui])

  • yueyin

    Ah ben tiens je suis d’accord avec toi ET avec thom, c’est fête, Champagne )) Je me suis un peu ennuyée à certain moment, et n’avoir pas su utiliser la 3D pour un film pareil c’esdt qiuand même un comble mais gobalement je ne déteste pas, c’est tron quoi