Lectures communes avec Efelle – on remet ça

Efelle s’est lancé dans un opération KillPal pour venir à bout des 156 livres de sa PAL (je sus une petite joueuse avec mes 133 livres).  Après un soigneux épluchage de sa PAL je me suis rendue compte que nous avions pas moins de 6 livres en commun.

Une idée de complot anti-PAL a donc naturellement germé dans mon cerveau de lectrice compulsive, monomaniaque des listes et de planificatrice enragée : faire des lectures communes mensuelles à date fixe (ou à peu près) pour éradiquer ces 6 livres de la PAL avant la fin de l’année.

Quelques mails plus tard, le plan machiavélique prenait forme et le programme de lecture était établi :

  • Pour le 8 juillet : nous lirons l’anthologie officielle des Utopiales 2010 avec Efelle et Gromovar.
  • Pour le 8 août : nous lirons Perdido Street Station de China Miéville avec Efelle, Shaya et Maëlig.
  • Pour le 8 septembre : nous lirons Mordre le bouclier de Justine Niogret avec Efelle, Lorkhan, Shaya et Endea
  • Pour le 8 octobre : nous lirons Le tableau du maître flamand de Arturo Perez-Reverte avec Efelle
  • Pour le 8 novembre : nous lirons Mémoires d’un maître faussaire de William Heaney avec Efelle
  • Pour le 8 décembre : nous lirons La voie du cygne de Laurent Kloetzer avec Efelle

Bien entendu ces lectures communes sont ouvertes à tous. Si vous possédez l’un de ces livres et que vous souhaitez le lire avec nous … rejoignez-nous ! Les modalités de participations sont simples : on lit et on échange soit par mail si nous en sentons le besoin, l’envie, soit par les commentaires des billets de lecture. C’est sans contrainte, « no stress » et chacun fait fait fait ce qu’il lui plaît plaît plaît…

Nos PAL n’ont qu’à bien se tenir, qu’elles se le disent !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 commentaires sur “Lectures communes avec Efelle – on remet ça”