Samedi était une journée bizarre. Je n’ai d’ailleurs pas encore compris ce qui m’est arrivé ce jour-là. Je ne me souviens pas non plus des circonstances qui m’ont amené à Lille. Une mission secrète me semble-t-il. Faire partie d’un commando, d’un détachement dont la mission était de sillonner les rues de la ville, d’espionner les autochtones et de résoudre une enquête je crois. Non vraiment tout est flou, n’insistez pas. Je ne me souviens de rien… Attendez ! Des images me reviennent en mémoire. Un sésame en forme de marque-page :

Les souvenirs affluent maintenant. J’ai même des noms à vous livrer. Commençons par les têtes pensantes de l’organisation : Liliba, Faelys, Aude et Christelle. Elles sont minutieusement planifié l’opération, minuté son déroulement, contrôlé sa réalisation et, grâce à elles, le plan s’est vraiment déroulé sans accro. Elles n’ont rien laissé au hasard. Elles ont formés les commandos et m’ont assigné à celui des verts (non pas Calenwen, un autre vert, un vert bouteille, comme celle des canettes de bières ou un vert d’eau comme la pluie qui nous a menacées toute la journée sans jamais oser nous défier). Je me suis donc retrouvée avec Cachou, Petite Etoile Sadique, Pascale et Charlotte, deux non-blogueuses (mais si ça existe même dans des rencontres de blogueurs) très sympathiques et pas frileuses. Toute la journée, nous avons arpenté le pavé que Pascale et Charlotte connaissaient bien à la recherche du mythique P’tit Quinquin, d’une vieille comtesse, d’un vieux de la vieille ou des merveilles de Fred. Le midi avant de faire une halte pour nous restaurer, au chaud, devant une tarte flambée, nous avons dévié du programme, pris les chemins de traverses, pour visiter une librairie (bon il n’a pas fallu trop nous pousser pour que nous cédions à la tentation…). Il s’agissait de Books et alia, librairie de livres en anglais dans laquelle j’ai acquis un titre de SF jeunesse par un auteur néo-zélandais (histoire de dépouissiérer mon anglais). Le programme, parlons-en. Ce raid était hautement culturel :

Découverte du patrimoine de la région (culturel et gastronomique) :

(Clic)

   

Dénichage de livres planqués dans les cafés (et là je jure avoir bu un Perrier)

(Clic)

Éradication de zombies, guerriers et machines de guerre diverses et variées (clins d’oeil à Tigger Lilly, Efelle, Guillaume et Lord Orkan Von Deck au passage)

En fin d’après-midi quand toutes les équipes sont revenues au check-point, nos GO (pour Gentilles Organisatrices vous suivez bien !) nous ont remis un sac fait main printanier, empli de présents :

(Clic)

Nous avons ensuite une permission pour services rendus à la nation bloguesque, permission que nous avons passée aux Quatre Chemins. Et là j’ai honteusement déserté, un hélicoptère m’attendait, direction le désert tunisien. Le temps d’enfiler une djellabah et un cheich… et je me suis volatilisée.

Un grand merci à nos drôles de dames Liliba, Faelys, Aude et Christelle pour cette journée de rires et de chaleur humaine. On remet ça quand vous voulez !

D’autres compte-rendus chez Cachou, Anne, Brize, Emmyne, Liliba