42 – La Grande Question du Lundi (15) : un p’tit tag … 7


Pour cette nouvelle édition de la Grande Question du Lundi – qui, encore une fois, n’est pas publiée le lundi – un jour je tiendrais ce blog de manière un peu moins foutraque c’est promis, j’avais envie de quelque chose de léger. Pas de coup de gueule, pas de récrimination. Un TAG c’est parfait pour se détendre et celui envoyé par Cachou tombait à pic (au milieu d’une semaine de boulot infernale, attendez-vous à un silence sur ce blog jusqu’au week-end). Trêve de bavardages, place au TAG.

Es-tu une acheteuse compulsive de livres ?
Non. En tout cas je ne me considère pas comme une acheteuse compulsive. A partir de combien de bouquins par an, mois, semaine ou jour, devient-on une acheteuse compulsive ? En 2012, 91 livres et 19 nouvelles à la pièce, sont entrés dans ma PAL, ce qui fait une moyenne de 7,5 livres par mois. Ce n’est pas excessif. Pour être totalement transparente, sur les 91 livres :

  • 50 ont été achetés neufs ou d’occasion (par moi-même ou mes amis pour me faire un cadeau) soit 54,95%
  • 38 sont des SP ce qui représente quand même 41,76%
  • 3 sont ont été gagnés (loterie) ou offert (pour 2 livres achetés) : 3,30%

A quelle fréquence achètes-tu tes livres ?
Quand j’en ai envie. Et j’ai envie d’acheter des livres tous les deux ou trois jours … Plus sérieusement, je ne craque pas à chaque fois que j’ai envie d’un livre. Mais si je vais en festival ou me rends dans une librairie, je ressors avec un livre (pas forcément beaucoup plus d’ailleurs). Les achats d’ebooks se font sur impulsion souvent, n’importe quand, puisque je suis tous les jours devant mon écran au moins 5 minutes (et qu’en 5 minutes on a le temps de dévaliser une librairie en ligne).

As-tu une librairie favorite ?
Non. J’aime bien les Quatre Chemins à Lille. J’aime bien Scylla à Paris. J’aime bien la librairie éphémère des Utopiales de Nantes. En ligne c’est E-maginaire qui a ma préférence, parce qu’elle est spécialisée et Epagine (certains diront que c’est la même chose…)

Fais-tu tes achats livresques seule ou accompagnée ?
Les deux. En ligne je suis seule (how surprising !). Dans les librairies je suis presque toujours accompagnée par M. Lhisbei, qui ne s’impatiente jamais puisqu’il fouine autant que moi, ou par d’autres mordu(e)s de lecture (qui ne chouinent donc jamais même quand ils/elles ont le dos/les pieds en compote).

Librairie ou achats sur le net ?
Les deux, bis. Je bouffe à tous les râteliers. Pour les livres papier mes achats passent souvent par internet parce que la première librairie indépendante et/ou digne de ce nom (entendre « qui a un rayon SFFF développé et pas composé à 95% de Bragelonne, Milady et Castelmore » puisque je lis des publications d’autres maisons et que j’aimerais bien les trouver en librairie) est à 40 bornes. Alors si j’ai l’occasion d’aller à Paris ou à Lille, j’achète en librairie (Scylla et Gibert à Paris, Les Quatre Chemins à Lille). Si je suis en festival, c’est en librairie ou sur les stands que je me fournis. En dehors de ça merci le net : j’achète d’abord chez les éditeurs s’ils vendent en ligne. Ensuite je privilégie l’occasion avec Priceminister. Et enfin, l’antéchrist Amazon ou la Fnac (quand leurs délais de livraisons ne sont pas aberrants). Pour les BD, c’est plié : pas de librairie physique. Du coup c’est Amazon qui rafle la mise. Pour les ebooks je privilégie les libraires indépendants en ligne ou les éditeurs.

Vers quelle type de livres te tournes-tu en premier ?
SF, Fantasy, Fantastique. Romans, nouvelles. Peu d’essais ou de documents mais ça arrive.

Préfères-tu les livres neufs, d’occasion ou les deux ?
Les deux. Il y a quelques années je préférais le neuf. La fréquentation de M. Lhisbei, grand accumulateur de livres d’occasion, a fini pas déteindre sur moi. SI le livre est en bon état (donnée à corréler à son âge) hop je prends.

Qu’aimes-tu dans le shopping livresque ?
Je n’aime pas le shopping (même mes fringues et mes chaussures maintenant je les commandes sur le net). Quand je fais des achats sur internet, j’ai déjà choisi mon livre, j’ai lu des avis. L’acte d’achat est donc purement fonctionnel. Quand je vais en librairie, la plupart du temps j’ai déjà choisi mon livre (parfois je l’ai même réservé). Par contre la discussion avec le libraire est très importante. Il n’y a rien de pire pour moi que de faire un achat fonctionnel dans une librairie : avoir un libraire qui ne décoche pas un mot et se contente du SBAM (et encore parfois le SBAM passe à la trappe) et d’encaisser l’achat ne vaut rien pour moi (sans compter qu’il a définitivement perdu un client et que je ne pleurerai pas sur la fermeture de sa librairie). Autant consommer sur internet. Un libraire qui prend le temps de poser des questions, donner des conseils ou même de converser sur autre chose (blog, édition, etc) font que je reviens régulièrement. Parce qu’en plus de récupérer un livre, j’apprends quelque chose. Je m’enrichis . Et quand on dépense avec la sensation de s’enrichir, quelle ivresse !

Te fixes-tu une limite d’achat par mois ?
Non. Je n’en ai pas besoin. Je n’achète pas beaucoup de livres, je suis économe de nature (dans la famille on comptait en permanence, j’ai donc appris à calculer en permanence et à ne jamais être dans le rouge au quotidien), et comme je privilégie l’occasion, je sais que je peux acheter un certaine quantité avant de mettre mes finances en péril. En plus je fais partie des chanceux : mon salaire me permet d’assurer les charges de la vie courante et de consommer des biens culturels (ciné, DVD, livres…).

A combien de livres s’élève ta wishlist ?
Je n’ai pas de wishlist. Une wishlist serait une frustration permanente et ma PAL est trop importante.

Cite trois livres que tu veux tout de suite ?
Nuit noire, étoiles mortes de Stephen King quand il sortira en poche
Le Calice du Dragon de Lucius Shepard à paraître en mai au Bélial
Les Insulaires de Christopher Priest (parution en septembre en Lunes d’encre) même si ça implique le rattrapage de La fontaine pétrifiante et de L’archipel du rêve avant.

Précommandes-tu tes livres ?
Parfois. Mais il n’y a pas de règle fixe. Certains livres seront précommandés (Le Calice du Dragon de Lucius Shepard par exemple parce que l’éditeur envoie les précommande avant la sortie et que je peux être très impatiente parfois).

Pourquoi un tel pseudo/nom de blog ?
Le RSFBlog est le blog issu du moribond site de M. Lhisbei : le Répertoire de la Science Fiction. Du coup, un acronyme me semblait bien adapté.
Mon pseudo (tout comme mon avatar) ont été choisis en 2002 (après la lecture de Chroniques du Pays des Mères d’Elisabeth Vonarburg). Depuis mon double virtuel a acquis sa personnalité propre et n’accepterait plus d’être débaptisée. Je plaisante à peine… Lhisbei c’est moi et dans la vraie vie je n’envisage pas de changer de nom, ni de prénom non plus ;). J’ai à ce point intégré mon pseudo que, lors des dernières Utopiales, quand un auteur m’a hélé d’un sonore « Lisbé », je me suis immédiatement retournée…

Allez je refile à mes voisines Endea et Tigger Lilly (si ça vous tente les filles, faut pas se sentir obligée) et kikiveut peut le prendre aussi, ne soyons pas sectaires.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires sur “42 – La Grande Question du Lundi (15) : un p’tit tag …

  • endea

    Rhoo c’est sympa de nous refiler le bébé xd
    Cela dit c’est sympa comme tag, je m’y mettrai peut être du coup ^^ Faudra attendre demain voire vendredi aussi :p
    J’aime bien le « qui ne chouinent donc jamais même quand ils/elles ont le dos/les pieds en compote », c’est complètement vrai en plus

  • Brize

    Pas de librairie à moins de 40 kms, c’est dur, ça !
    Et j’aime bien ce que tu dis sur le pseudo, je crois que dès qu’on fréquente les blogueurs « en vrai », c’est ce qui se passe.

  • Tigger Lilly

    « Je n’aime pas le shopping (même mes fringues et mes chaussures maintenant je les commandes sur le net). Quand je fais des achats sur internet, j’ai déjà choisi mon livre, j’ai lu des avis. L’acte d’achat est donc purement fonctionnel. Quand je vais en librairie, la plupart du temps j’ai déjà choisi mon livre (parfois je l’ai même réservé). »
    On a exactement le même comportement. Je me suis surprise à acheter des chaussures et un pull en ligne. Le pire c’est qu’ils me vont alors que quand j’essaie des trucs en magasin ça me va jamais. Et c’était pas très cher. Je vais quand même faire gaffe les fringues c’est chiant pour les changer quand ça va pas.
    Pour les livres je fais pareil (sauf qu’il n’ont pas besoin d’être à la bonne taille, donc c’est plus facile).
    En fait, je ressens de moins en moins de plaisir à « aller faire les magasins » : ça prend du temps, y a toujours du monde, de plus en plus souvent je ne trouve pas ce que je cherche … Bref … Bûcher encore.
    Je prends le tag avec plaisir par contre, billet dans au moins 2 semaines, c’est que j’ai un programme de publication chargé -_-

  • Cachou

    Tu es beaucoup plus raisonnable que moi (mais je le savais déjà ^_^). Et ta remarque sur les BD me fait réaliser que je ne vous ai jamais fait visiter la superbe minuscule mais incroyablement bien fournie antre de la BD de Tournai, Fanfulla! Va falloir rattraper ça…