Prix Elbakin 2014 – Les nominés


Le site Elbakin.net a dévoilé les nominés pour la cinquième édition de son Prix.

Meilleur roman fantasy français :

  • Fées, Weed et Guillotines, de Karim Berrouka, éditions ActuSF.
  • Le Bâtard de Kosigan, de Fabien Cerutti, éditions Mnémos.
  • Manesh, de Stefan Platteau, éditions Moutons électriques.
  • Même pas mort, de Jean-Philippe Jaworski, éditions Moutons électriques.
  • Notre-Dame des loups, d’Adrien Tomas, éditions Mnémos.

Meilleur roman fantasy français Jeunesse :

  • Animale, de Victor Dixen, éditions Gallimard Jeunesse.
  • Angel, l’indien blanc, de François Place, éditions Casterman.
  • GrandClapier, de Joan Sfar, éditions Gallimard Jeunesse.
  • Les fiancés de l’hiver, de Christelle Dabos, éditions Gallimard Jeunesse.
  • Les Outrepasseurs, de Cindy Van Wilder, éditions Gulfstream.

Meilleur roman fantasy traduit :

  • Immortel, de Catherynne M. Valente , éditions Eclipse/Panini Books (traduction : Laurent Philibert-Caillat).
  • Le Chevalier rouge, de Miles Cameron, éditions Bragelonne (traduction : Caroline Nicolas).
  • Morwenna, de Jo Walton, éditions Denoël, collection Lunes d’Encre (traduction : Luc Carissimo).
  • Qui a peur de la mort ? de Nnedi Okorafor, éditions Eclipse/Panini Books (traduction : Laurent Philibert-Caillat).
  • The Rook, au service surnaturel de sa majesté, de Dan O’Malley, éditions Super8 (traduction : Charles Bonnot).

Meilleur roman fantasy traduit Jeunesse :

  • Cœur d’Acier, de Brandon Sanderson, éditions Orbit, (traduction : Mélanie Fazi).
  • Étiquette et Espionnage, de Gail Carriger, éditions Orbit, (traduction : Sylvie Denis).
  • La Malédiction Grimm, de Polly Shulman, éditions Bayard Jeunesse (traduction : Karine Suhard-Guié).
  • Le monde merveilleux du caca, de Terry Pratchett, éditions l’Atalante (traduction : Patrick Couton).
  • Magie Noire, d’Andrew Prentice et Jonathan Weil, éditions Albin Michel, collection Wiz (traduction : Blandine Longre).

L’annonce des résultats et la remise des trophées auront lieu, cette année encore, au mois de septembre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.