Ils ont rejoint ma PAL (80) 11


Ceci est le 80ème billet concernant le suivi mensuel de la PAL. 6 ans et 8 mois à voir la Pile à Lire grimper, grimper, grimper. Bon d’accord, depuis que je tiens un blog sur les bouquins, la PAL monte. Bon d’accord, j’admets qu’elle a toujours grossi, même avant de bloguer. Et en mai, alors ? Avec les Imaginales, difficiles de faire baisser la PAL… Voici le bilan des entrées et sorties du mois.

Du côté des entrées en papier, pour le prix ActuSF de l’Uchronie (sous son joug, ton dos pliera) : Le Baron noir, année 1864 d’Olivier Gechter, L’Académie de l’éther, Grand siècle livre 1 de Johan Heliot, Celestopol d’Emmanuel Chastellière, Semper Luna, L’histoire éternelle de Rome de Meddy Ligner et l’anthologie Gentlemen mécaniques. Tous ces titres devront être lus avant fin septembre. Deux nouveaux titres de la collection Une Heure Lumière viennent rejoindre mes étagères : Cérès et Vesta de Greg Egan et Poumon vert d’Ian R. MacLeod. Et, pour le plaisir, j’ai fait l’acquisition de Que passe l’hiver de David Bry.

Les acquisitions lors des Imaginales

Playground de Lars Kepler, le dernier roman de la collection Exofictions d’Actes Sud, a rejoint l’étagère dédiée à la collection :

Playground de Lars Kepler

Du côté des entrées en numérique, un titre cette fois : La Messagère du Ciel, Les Dieux sauvages T1 de Lionel Davoust. La chronique paraîtra dans un prochain Bifrost. Mais je dédierai du temps cet été à l’immersion dans l’univers d’Évanégyre en lisant La Route de la Conquête et Port d’Âmes. J’avais déjà eu un coup de coeur pour La Volonté du Dragon et je n’ai que trop attendu…

La Messagère du Ciel, Les Dieux sauvages T1 de Lionel Davoust

Du côté des sorties :

  • Bouddica de Jean-Laurent Del Soccoro
  • L’empire électrique de Victor Fleury
  • La chute de la Maison aux Flèches d’Argent d’Aliette de Bodard

Au total, 8 entrées et 3 sorties, cela nous donne une Pile à lire en hausse de cinq livres soit 297 titres à lire.

Côté chroniques ? J’ai rattrapé Zombie nostalgie d’Øystein Stene. En plus des trois titres lus en mai, il me reste quatre titres en retard à chroniquer : Mes vrais enfants de Jo Walton, Planetfall d’Emma Newman, La glace et le sel de José Luis Zarate et Les papillons géomètres de Christine Luce. Chaud patate !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 commentaires sur “Ils ont rejoint ma PAL (80)