Atrebatia 2019 – Une escale en terres imaginaires

Le week-end du 16 et 17 février a eu lieu la cinquième édition du festival Atrebatia, escales en terres imaginaires à Arras. Pour cette cuvée 2019, l’uchronie et les mondes parallèles étaient au programme et nous y étions.

Les auteurs présents étaient chouchoutés :

Claudine Glot
Arthur Morgan
Morgane Caussarieu
Morgane Caussarieu
Arthur Morgan
Stefan Platteau
Stefan Platteau
Moi aussi
At work

Artisan du cuir, forgerons, bijoutiers, auteurs, illustrateurs, conteurs, échassier, participants costumés… l’univers du festival, mélangeait allègrement et dans la joie et la bonne humeur,  les genres. On y croisait des trolls, de farouches guerriers celtes, des elfes, des fées, mais aussi des Jedi avec la compagnie Order 62.

Darth Maul
Darth Maul

Et oui, Chewbacca est féru de livre :

Chewie lit

Le cadre était magnifique. Le beffroi d’Arras est classé depuis 1840 parmi les monuments historiques et, depuis 2005, fait partie, avec un paquet d’autres beffrois de Belgique et des Hauts-de-France (on adore ça) du patrimoine mondial de l’Unesco.

salle du beffroi

Les conférences avaient lieu dans la salle du Conseil. Le conseil municipal de la ville s’y réunit toujours, mais il faut savoir que cette salle a servi de tribunal nazi lors de l’Occupation (ce qui met mal à l’aise quand même)

salle du conseil

Abraham Lincoln ? Non Arthur Morgan ! Avec Arthur Morgan et Romain Plichon à la modération de la table ronde, nous avons évoqué l’uchronie, le steampunk, les mondes parallèles, les dragons, les dinosaures …

Abraham – Arthur Morgan – Lincoln

Atrebatia, c’est aussi une librairie locale : Légendarium (que je découvrais à cette occasion)

Librairie Legendarium

Et des stands

Acus Vaccum, un groupe belge de musique néo-médiévale/pagan-folk, a assuré tout le weekend. Le cocktail cornemuse et percussions a des effets très étonnants : ça chatouille les tripes (encore plus quand le groupe reprend le générique de la série Game of Thrones).

Acus Vacuum

Le festival a accueilli 17 500 visiteurs pendant le week-end. Autant de sourires, de bons moments passés dans un festival fantastique !

Un autre compte-rendu chez Un K à part.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

12 commentaires sur “Atrebatia 2019 – Une escale en terres imaginaires”