Ils ont rejoint ma PAL (109) (Aïe, aïe)

En novembre, la PAL m’a tendu un piège qui a, bien entendu, parfaitement fonctionné. Elle est machiavélique cette PAL. Elle a mis sur ma route deux festivals pour m’obliger à sortir la carte bleue. Et comme le seul moyen de se débarrasser d’une tentation est d’y céder… Revue de détail des entrées et sorties du mois.

Aux Utopiales, j’ai craqué sur Je suis fille de rage de Jean-Laurent Del Socorro, Passing strange d’Ellen Klages et Les Brigades du Steam d’Étienne Barillier et Cécile Duquenne,Trop semblable à l’éclair, premier tome de la série Terra Ignota d’Ada Palmer et Rivages de Gauthier Guillemin. J’ai aussi acquis deux titres déjà lus, mais réédités dans une version collector : A la pointe de l’épée d’Ellen Kushner et Chroniques du Pays des Mères d’Élisabeth Vonarburg (pour ceux qui ne le savent pas, mon pseudo vient d’une déformation du nom d’un des princiapaux personnages : Lisbeï). Même si je les ai déjà lus, je vais les faire entrer dans la comptabilisation de la PAL (la tentation de ne pas les inclure est forte, croyez-moi). PAL : 7 / Karine : 0.

7 titres
Quelques livres

Aux Rencontres de l’Imaginaire de Sèvres, pas de craquage pour moi (l’avantage de devoir voyager léger pour cause de crapahutage dans Paris le lendemain). Je ne dénoncerai pas les craquages de M Lhisbei (mais il a porté, sachez-le). PAL : 0 / Karine : 1

J’ai participé à l’anthologie Dimension Uchronie 3 en rédigeant une préface. A ce titre, j’ai reçu deux exemplaires d’auteur. Comme j’ai déjà lu la totalité des nouvelles avant parution, ce titre n’entrera pas en PAL. PAL : 0 / Karine : 1

2 titres qui ne comptent pas en PAL
Dimension uchronie 3

En numérique, pas d’entrée. PAL : 0 / Karine : 1

Ce qui nous fait 7 entrées.

Du côté des sorties, c’est assez maigre. Je ne m’étendrai pas ici sur les raisons qui ont ralenti mon rythme, mais on peut citer un (re)mariage (not mine, je ne suis mariée que dans l’État du Nevada), deux festivals (où j’ai acheté des livres à défaut de les lire), une préparation de remise des prix, un déplacement professionnel (et sans transports en commun sinon ce serait trop facile) et des moments de convivialité (traduisez par « soirées entres potes »). Bref, le mois de novembre a filé trop vite. Sont donc sortis de la PAL :

  • Rivages de Gauthier Guillemin (billet à venir)
  • « Caligo Lane » d’Ellen Klages (j’ai triché, je l’ai lu avant de lire le roman)

Je suis en cours de lecture de Passing strange d’Ellen Klages et j’aime beaucoup. Malgré tout cela ne fait qu’une sortie.

Au total, 1 sortie pour 7 entrées. Et une hausse de la PAL de 6  livres, une ! La Pile à lire se monte donc à 310 livres.

Côté chroniques, pas de surprise : pas le temps de lire, pas le temps de les écrire. Mais j’ai quand même rapatrié les critiques publiées dans le Bifrost 92 : Tous les oiseaux du ciel de Charlie Jane Anders, Hier, les oiseaux de Kate Wilhelm, Retour sur Titan de Stephen Baxter et Les attracteurs de Rose Street de Lucius Shepard. J’ai aussi pris le temps de trier quelques photos : celles de la Masterclass de l’Imaginaire 2019 et celles des auteurs en dédicace aux Utopiales 2019.

Et on termine sur ceci (parce que les classiques y’a pas mieux)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 commentaires sur “Ils ont rejoint ma PAL (109) (Aïe, aïe)”