Expo Siudmak & Livre Paris 2019

Le week-end du 16 et 17 mars se tenait le salon du livre de Paris (qu’il convient d’appeler Livre Paris), porte de Versailles. Nous y étions pour quelques heures le dimanche matin. Oui, le dimanche matin parce que le dimanche matin, il y a moins de monde, c’est plus vivable (160 000 visiteurs sur trois jours de salons, heureusement que le hall est grand). Nous en avons profité pour faire un détour par la mairie du 17eme arrondissement qui accueillait une exposition Siudmak (merci à Pierre-Paul Durastanti d’avoir signalé son existence).

Les oeuvres de Siudmak sont « clivantes » comme on dit. Certains détestent, d’autres adorent. Pour moi, elles sont indissociables de la SF et de la fantasy. J’adorais ses illustrations et les cartes détachables dans les Pocket (même si je n’en ai jamais détaché aucune – c’eût été sacrilège) et le peu d’argent dont je disposais quand j’étais étudiante partait presque invariablement dans un poche de cette collection (Anne McCaffrey, Isaac Asimov, Jennifer Roberson,Tracy Hickman & Margaret Weis essentiellement). M. Lhisbei aussi est un grand fan de l’artiste. L’exposition nous a totalement séduit. Pour ma part, je suis restée scotchée devant la taille des peintures et dessin (je les imaginais moins imposantes) et par leur niveau de détail. L’effet produit est vertigineux.

Fellini admiratif

Voici Le Messager, Turandot et L’homme qui arrêta la Terre (et le cordon de sécurité vous donne une idée de la taille des peintures)

Le Messager, Turandot et L’homme qui arrêta la Terre

Voici quelques unes de ses peintures (pour A Capella Siudmak s’est inspiré du visage de sa fille)

Voici les dessins exposés (avec quelques plans rapprochés des détails)

Voici ses sculptures (dont une réalisée avec des chutes de moulures de plafond, je vous laisse deviner laquelle…)

Côté Livre Paris, nous sommes restés peu de temps et ce temps nous l’avons essentiellement passé sur quelques stands (les Indés de l’Imaginaire, Mü, Le Bélial, Critic, L’Atalante pour réapprovisionner M Lhisbei en space opera). Nous avons croisé en coup de vent quelques blogopotes : Tigger Lilly, Shaya, Vert, Alys (j’espère qu’on pourra faire plus long la prochaine fois !)

chez Mü

On a retrouvé des têtes connues :

Arthur Morgan et Étienne Barillier
Olivier Gechter
Nabil Ouali
Nabil Ouali

M. Lhisbei a craqué sur Colonies de Laurent Genefort (hop, dédicace) et moi sur Helstrid de Christian Léourier dans la collection Une-Heure-Lumière (pas de dédicace, l’auteur était présent l’après-midi)

Laurent Genefort
Laurent Genefort
Laurent Genefort

Photos par C.Schlonsok tous droits réservés à l’auteur

Un passage éclair, mais intense et une exposition extraordinaire !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

9 commentaires sur “Expo Siudmak & Livre Paris 2019”