Trolls & Légendes IV – Compte rendu part one 13


Hier nous étions donc à Trolls & Légendes, « festival » porté sur la fantasy. Je mets le mot festival entre guillemets car, pour moi, Trolls & Légendes s’est transformé en hypermarché et a perdu, pour cette édition, et pour moi en tout cas, le titre de festival.

Qu’est-ce qui me fait râler ? Plein de petits détails. Pourtant les visiteurs costumés sont toujours plus nombreux et amènent une ambiance particulière. D’ailleurs c’est le festival complet qui attire de plus en plus de monde. Du côté de ce qui fâche c’est essentiellement que l’organisation des lieux ne varie pas beaucoup et n’est pas toujours adaptée. Prenons les expositions. Elles ne sont plus mises en valeur. Elle n’ont pas bougé : elles sont toujours situées dans le hall mais comme il y a de plus en plus de monde elles sont de moins en moins visibles. L’éclairage par spot des oeuvres sous verre est mal fichu car il se reflète sur le verre. Autre petit détail : faire le marché de T&L c’est pire que faire celui de Ramatuelle ; les échoppes sont trop rapprochées (toujours par rapport au monde présent) et il est pratiquement impossible de regarder et d’acheter (j’avoue que mon porte-monnaie ne s’en plaindra pas).  Les stands autour de l’espace librairie sont aussi trop rapprochés. En fait le festival a du succès et on se retrouve pressés comme des sardines dans un hangar non climatisé (sans possibilité de se rafraîchir car la brasserie du troll est en permanence bondée) (sauf la salle de conférence, qui mérite le titre de glacière officielle du festival si j’en crois mes camarades blogueurs qui ont suivi la conférence de Robin Hobb) (oui, je suis comme Cachou j’aime les parenthèses). Et le comble du pompon sur la sardine c’est l’animation de supermarché qui va bien avec. Entre les mômes perdus dont les parents sont attendus à l’accueil à la brasserie (et comme dans tout bon supermarché ils sont font attendre et nos oreilles en profitent plusieurs fois) et les discours insipides pendant le concours de déguisements j’ai passé un certain temps dehors pour échapper à la terrible et tenace impression que j’étais en train de faire mes courses comme n’importe quel samedi du mois. Tout cela après les renseignements erronés donnés par les bénévoles et la prise de tête qui en a suivi sur un forum (oups je crois que je suis rancunière) m’a légèrement refroidie.

Pourtant j’ai passé une excellente journée, malgré tous les points négatifs que j’évoque plus haut. Pourquoi ? Et bien parce que nous avons rencontré beaucoup de gens sympas. Car en plus des auteurs présents sur le site et en dédicace il y avait aussi des blogueurs. Une rencontre de blogueurs était prévue et à 11H45 j’exhibais fièrement un MrGreen made by myself (je vous épargne la photo). Julien Naufragés et Maëlig ont été les premiers à nous rejoindre. Spocky et Mr Spocky ont suivi et Cachou nous a retrouvé ensuite. Mr Spocky et Mr Lhisbei se sont trouvés des points communs et étaient intarissables sur le chemin du restaurant. Marc n’a pa pu nous rejoindre pour le resto et Tortoise et Pandora avaient prévu de nous rejoindre en début d’après midi. Nous sommes allés déjeuner dans une pizzeria où le pizzaïolo devrait apprendre à faire une pâte à pizza (les couteaux à viande avaient du mal à en venir à bout). Notez que j’avais opté pour des pâtes (une mauvaise expérience récente dans une pizzeria m’amène à la plus grande des prudences). Nous avons beaucoup parlé (de toute façon les blogueurs sont de vraies pipelettes) ; trop car nous sommes arrivés en retard pour le RDV de l’après-midi, manquant ainsi Pandora (désolée Pandora, j’aurais aimé te rencontrer). Nous avions vu quelques minutes Marc à la sortie du resto (c’était trop court) et Tortoise nous a rejoint pour que nous affrontions la foule et entrions dans le temple (parabole par Nick). A l’intérieur nous nous sommes perdus, retrouvés, perdus à nouveau mais tout s’est terminé devant une Cuvée des Trolls à la terrasse d’une brasserie proche du site du festival. De chouettes rencontres avec des passionnés. Certains sont vivement attendus à Epinal pour les Imaginales !

Du côté des rencontres, celles avec les auteurs ont été aussi de très bons moments. Ils étaient nombreux. Robin Hobb était présente (avec une file d’attente de fan qui constituait un mur infranchissable…). Richard Morgan était là aussi (mais je n’avais pas pris avec moi mon exemplaire de Carbone modifié, idiote que je suis).

Sur la photo ci dessous : Brice Tarvel, Xavier Mauméjean, André-François Ruaud, Richard Morgan, une moitié de Sara Doke, Ayerdhal…

(Clic)

Nous avons eu l’occasion de discuter avec :

Ayerdhal

(nous espérons avoir converti un certain nombre de blogueurs présents, pauvres victimes de notre fan-attitude)

(Clic)

Xavier Mauméjean, toujours aussi charmant, et qui a ensuite été interviewé par deux personnes très joliment costumées façon steampunk

(Clic)

Nathalie Dau sur le stand d’Argemmios

(Clic)

et Nadia Coste (mais chut car le livre n’est pas pour nous)

(Clic)


Photos de C.Schlonsok et Lhisbei tous droits réservés

Quand nous aurons terminé de trier les 221 photos prises sur l’après midi (oui nous sommes avons la gachette facile) nous reviendrons les partager avec vous. En attendant vous pouvez lire aussi les très chouettes billets de Cachou, Julien et Maëlig.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 commentaires sur “Trolls & Légendes IV – Compte rendu part one

  • Tigger Lilly

    J’y suis allée y a … 4 ans ? Et j’avais déjà trouvé ça un brin commercial. Mon point de comparaison était les Anthinoises cela dit. Ce à quoi on m’avait répondu sur un forum (peut-être le même que le tien ?) que les Anthinoises et T&L c’est pas la même chose, pas le même décor, blabla, bref pas comparable.Ils devraient appeler ça un salon pas un festival. Pour moi un festival ça fait penser extérieur, chapiteau, tentes et un petit côté artisanal que T&L n’a pas.
    Dans un autre sens c’est cool que ça fonctionne aussi bien. La file de ouf pour Robin Hobb me fait un peu peur j’envisageais d’embarquer avec moi le premier tome de la Citadelle des Ombres aux Imaginales pour le faire signer mais je commence à craindre de ne pas avoir la patience :s

  • Cachou

    Même si je n’ai pas trop insisté dessus (et si je n’ai pas vu à quoi ressemblaient les précédentes éditions), je suis complètement d’accord avec toi pour les problèmes d’organisation. Et ces annonces incessantes au micro qui coupaient les conversations avec les auteurs, c’était d’un irritant! Moi, je rajouterais aussi le manque d’explications quant aux exposants. Dans les autres foires où je suis allée (principalement des salons du livre, mais aussi d’autres auxquelles j’ai participé comme « exposant » dans mes anciens boulots), on a – avec le plan – l’emplacement des divers exposants, pour pouvoir retrouver celui qu’on veut voir. Et un petit panneau en l’air sur le stand précisant le nom de celui qui occupe le stand. Ici, ni l’un ni l’autre. Si on recherchait plus spécifiquement un éditeur et qu’on ne connaissait pas la « tête » des gens ou des couvertures des livres, on pouvait toujours courir pour trouver un stand avec toute cette foule. C’est un défaut majeur dans un festival qui ne permet pas d’avoir assez de place pour déambuler tranquillement dans les allées et de regarder à son aise les exposants…
    Mais autrement, je me suis bien amusée quand même! ^_^ Seulement, je ne risque pas d’y retourner sans un prétexte « rencontre IRL »…!

  • Lhisbei

    @ Tigger Lilly : je ne pense pas que ce soit le même forum (c’est celui du club PdE en fait). Aux Imaginales il y aura aussi du monde pour Robin Hobb mais avec un peu de chance tu trouveras un creux le matin (lors de son passage il y a 2 ou 3 ans elle était très tôt sur le pont). Sinon T&L est très commercial. Et mes points de référence sont assez nombreux maintenant (je fais suffisamment de festival pour me rendre compte de ce qui est « commercial » ou pas). Ceci dit je m’attends à des réactions trollesques ici même. Je suis prête à les recevoir d’ailleurs.[mdr]
    @ Cachou : oui tu as raison. il n’y avait pas de chevalet avec le nom des auteurs et nous avons cherché les stands d’Argemmios et d’ActuSf un moment … m’enfin le principal c’est de s’être amusés

  • A.C. de Haenne

    C’est vrai que les photos donnent cette impression de supermarché dont tu parles, avec un auteur en tête de gondole. On peut critiquer les Utopiales, mais je n’ai jamais ressenti une telle ambiance.
    A.C.

  • Acr0

    Concernant les problèmes d’organisation, ne serait-ce pas une bête (et méchante) erreur financière ? Bah oui, de plus en plus de monde, en gardant tout, en ne changeant rien : moins de débits, plus de crédits (de bénéfices surtout) [Cheese] (Aaaah les malins)
    Heureusement que les rencontres ont un peu réhaussé le tout (haaaaan Nadia Coste!)

  • Maëlig

    Roh tu exagères un peu quand même je trouve. Tout le monde était très sympa et l’ambiance était assez relax (on ne m’a pas obligé à acheter un livre pour ma décidasse de Mauméjean par exemple). Après c’est vrai qu’il y avait beaucoup de monde (le festival est victime de son succès, c’est plutôt bon signe) et je te plussoie pour la chaleur, mais l’orga pouvait difficilement prévoir le temps qu’il a fait ce WE! Plutôt d’accord pour le reste de tes critiques ceci dit.
    Première IRL de blogeurs de mon côté (d’une longue série j’espère), c’était chouette!

  • gromovar

    Je regrette quand même ne pas être venu mais ce que tu racontes me fait froid dans le dos. Les auteurs aiment beaucoup T&L mais eux n’ont pas à subir la cohue.

  • M.Lhisbei

    J’ai aimé le festival Trolls et légendes, une superbe journée, une rencontre de blogueurs très intéressante, Spocky, M.Spocky, Julien Naufragés, Maëlig, Cachou et Tortoise. J’ai pu échanger sur des lectures, des films et des séries. J’espère que M.Spocky va aimer le livre d’Ayerdhal qu’il a acheté et que nous pourrons en parler à Epinal. J’ai aimé la rencontre toujours sympathique avec Ayerdhal, celle avec Xavier Mauméjan, les visiteurs costumés…
    Mais j’ai aussi quelques suggestions et remarques à faire aux organisateurs du festival :
    je n’ai pas pu boire un verre sur le festival, faire deux fois la queue, une fois pour obtenir un ou des jetons et une fois pour obtenir le précieux liquide, très peu pour moi. C’était plus simple et plus rapide d’aller dans le bâtiment à coté. Pourquoi ne pas faire un carré des brasseries sur un parking (notamment celui en terre face à l’entrée du festival), un petit chapiteau et hop ça libère de la place et surtout cela permet d’arrêter de faire subir aux festivaliers la double queue. Je comprends que la gestion de plusieurs caisses et de la monnaie peut être compliquée mais pensez aux festivaliers assoiffés qui vont boire ailleurs.
    Trop de monde, victime de leur succès je vous dis, impossible de circuler dans le marché sans être bousculé, je me suis cru un soir de braderie de Lille boulevard de la liberté, impossible de s’arrêter devant une boutique, de prendre le temps de flâner et de faire des découvertes, sans être bousculé, piétiné, sans se faire rouler dessus (par les poussettes pour enfants). Il faut aérer donc déplacer la brasserie qui prend une trop grande place.
    Prévoyez plus de place pour les dédicaces, surtout lorsque vous avez Robin Hoob, une queue de plusieurs dizaines de mètres qui bloque tout, le marché, l’accès aux autres auteurs…
    Et enfin le pompon, la cerise sur le gâteau, les commentaires incessants, la sono fonctionne très bien, vous comprenez tout vous l’entendez même beaucoup mieux que l’auteur qui se trouve à un mètre de vous et avec lequel vous essayez d’échanger deux ou trois mots. Déplacez les brasseries et vous aurez plus de place pour mettre une vraie scène, dans un coin et suffisamment haute pour que tout les monde puisse admirer les magnifiques costumes du concours car à moins de ce trouver collé à la scène ou de mesurer plus de deux mètre vous ne voyez rien et moi avec mes 1,70 m je n’ai rien vu, mettez une sono dédiée à ce concours afin de ne pas perturber, gêner, déranger les auteurs et les festivaliers dans leurs échanges.
    Bon j’arrête là, je finis comme j’ai commencé, j’ai aimé ce festival malgré toutes ces petites tracasseries.

  • NicK

    « (nous espérons avoir converti un certain nombre de blogueurs présents, pauvres victimes de notre fan-attitude) »
    Vade Retro Satanas ! [Papy] En fait je ne sais pas pourquoi mais Ayerdal, non je ne peux pas.
    (oui, j’aime bien les parenthèses, les paraboles et les trolls)

  • Julien Naufragés

    J’avoue que je me suis tellement amusé de vous voir et de causer avec les auteurs que je suis passé au dessus du côté super-marché. Mais j’étais néophyte dans ce domaine. Pourtant en musique, je ne visite que les petits trucs de fans ou presque personne ne va. En tout cas, c’était un vrais plaisir que de te rencontrer toi et Mr Lhisbei!

  • Pandora

    Ne t’en fais pas pour le rdv, j’avais envoyé un SMS à Tortoise pour prévenir que je n ‘y serais pas, mais en salle de projo pour regarder Dragons. Ce n’est que partie remise (genre les Imaginales tout bientôt)
    J’ai moi beaucoup aimé ce salon et son ambiance toute particulière donnée par les personnes en costume. Il y avait beaucoup de monde c’est vrai (moins le matin où c’était plus facile de marcher hors cohue) mais c’est aussi la preuve que l’imaginaire se porte bien
    Je suis rentrée avec quelques livres dédicacés (dont aussi celui de Nadia Coste ) et ravie par les rencontres et la bonne humeur qui régnait malgré la cohue
    Et la bière des trolls est délicieuse ^^
    J’en serai dans 2 ans

  • Spocky

    C’était génial de vous revoir et de voir Mr Lhisbei et Mr Spocky papoter, n’est ce par Lhisbei ?
    C’est vrai que l’organisation était parfois pas terrible et nous l’avions déjà constaté vendredi soir quand il fut impossible de s’acheter à manger avant le concert et quand nous avons du nous replier sur le supermarché d’à côté. Sinon Mr Spocky n’a pas encore commencé Le Chant du Drille d’Ayerdhal, il a plusieurs autres lectures en route, mais je ne manquerai pas de vous tenir au courant.