Imaginales 2011 – Chapitre 2 11


Lire le prologue et le 1er chapitre consacré aux dédicaces (et aux people).

Cette année je n’ai pas compté les conférences proposées par les Imaginales. Je peux simplement vous dire que nous avons assisté à 19 d’entre elles. Ce qui, par rapport à ce que nous avions coché dans le programme, prouve que nous n’avons guère été sérieux et que nous avons beaucoup séché les bancs des Magic Mirror… Quoiqu’il en soit, 19 conférences ça fait beaucoup de photos à trier. Mais, cette année, Mr Lhisbei a préparé des dossiers avec des sous-dossiers pour un classement impeccable. Gloire lui en soit rendue car il a en outre, réalisé ledit classement. Nous allons donc pouvoir remonter le temps et vous présenter les photos par ordre chronologique. Plus égoïstement cela nous permettra de revivre le festival (parce que là le blues post-festival m’est tombé dessus sans merci et ne me laisse aucun répit).

Cette année nous avons pu arriver à l’heure pour le coup d’envoi des Imaginales qui se tenait le jeudi 26 mai à 10h. C’est pratiquement la seule conférence à 10h que nous avons faite (nous avons aussi été très fainéants pour cette édition, privilégiant les grasse-matinées et les petits-déjeuners pantagruéliques). Animée par Stéphanie Nicot (dois-je dire à nouveau à quel point elle est une excellente directrice de festival, doublée d’une parfaite modératrice ?), elle mobilisait des invités de marque : Johan Heliot, Ellen Kushner, Trudi Canavan, N.K. Jemisin, Peter V. Brett et Charlotte Bousquet, coup de coeur de ses Imaginales. Pour les épauler nous avions aussi des traducteurs de choc : Hélène Bury, Lionel Davoust et Sylvie Miller (et ils ont assurés tout au long du festival !). Vous pouvez aussi visionner la video réalisée par ActuSF.

A 14h, sous le Magic Mirror 1 (le Magic Mirror historique dirons-nous) se tenait le café littéraire Comment devenir un héros ? Le roman d’apprentissage avec Samantha Bailly (Prix Imaginales des Lycéens, Marie Caillet, Nadia Coste, N.K. Jemisin. Stéphanie Nicot et Hélène Bury officiaient en qualité de modératrice et de traductrice. Bon j’avoue que cette première conférence m’a laissée un peu sur ma faim mais je ne regrette pas d’avoir écouté Nadia Coste et N.K. Jemisin dont les romans m’intriguent beaucoup. Vous pouvez écouter la conférence ici.

A 15h, toujours dans le Magic Mirror 1 (je vous avais dit que nous avions été fainéants) se tenait un café littéraire que Mr Lhisbei n’aurait raté pour rien au monde : La science-fiction… C’est que du bonheur ! avec Ayerdhal, Jeanne-A Debats, Pierre Bordage (enfin quand les journalistes lui ont lâché la grappe) et Vincent Gessler (que la Suisse tentait de retenir par de sournoises manipulations que l’on appelle pudiquement travaux et bouchons). La modération était assurée par Jean-François Thomas. Des private jokes ont fusé (les habitués d’un forum en particulier les comprendont aisément) et le public a décroché pendant une partie de la conférence. Le propos était bien pessimiste (malgré les blagues, la SF ce n’était pas que du bonheur) jusqu’à ce qu’arrivent Vincent Gessler et Pierre Bordage. Vous pouvez écouter ce café littéraire ici.

Nous avons ensuite lamentablement zappé les conférences pour nous promener dans la bulle des livres et les expositions.  Chers visiteurs, acceptez-donc une ellipse et retrouvons-nous vendredi 27 matin à 11h à l’espace cours pour une autre conférence-débat très attendue par Mr Lhisbei : Science et science-fiction. Le regard d’une scientifique avec Carole Ecoffet et animée par Jean-Claude Dunyach. Carole Ecoffet est arrivée en retard car elle modérait une conférence au Magic Mirror 2 de 10h à 11h. Nous avons donc eu droit un mini-show de JC Dunyach (et c’est toujours un petit moment de bonheur). Vous pouvez écouter cette conférence ici.

(Clic)

Ne me demandez pas comment nous avons fait mais nous sommes arrivés très en retard à la conférence suivante, soit tout de même à 15h (ce qui augure d’une pause déjeuner longue et tout ce qui va bien avec : bonne chère, bon vin et chaleur humaine (nordiste la chaleur humaine, précisons-le…)). Nous avons raté l’enregistrement (et la rediffusion aussi) de l’émission spéciale 10ème anniversaire des Imaginales. Revenons en au café littéraire à moitié vu. Il avait pour thème Le fantastique… C’est rien que du bonheur ! et réunissait Sire Cédric, Anne Fakhouri, Mélanie Fazi, Sophie Loubière et Loïc Le Borgne. L’animation était confiée à Sylvie Miller. Heureusement j’ai pu rattraper la conférence grâce à ActuSf.

(Clic)

Nous n’avons pas quitté le Magic Mirror 2 car la thématique du café littéraire suivant m’intéressait au plus haut point : Refaire l’Histoire ? Ce qui aurait pu advenir si… Ce café littéraire consacré à l’uchronie avec Johan Heliot, Aliette De Bodard, Éric Holstein, Pierre Bordage et modéré par Stéphanie Nicot s’est révélé très enrichissant pour moi. Je ne peux que vous inviter à l’écouter ici.

Nous avons ensuite enchaîné les conférences et cafés littéraires car le programme du vendredi était alléchant. A tel point que Mr Lhisbei et moi avons du nous séparer. Pendant que Mr Lhisbei assistait à l’espace cours à la table ronde sur La radioactivité… Entre mythe et réalité animée par Jean Rébillat et réunissant Pierre Bordage, Jeanne-A Debats, Carole Ecoffet…

J’écoutais religieusement Robin Hobb (et Lionel Davoust à la traduction), Xavier Mauméjean, Maryline Weyl et Marie-Charlotte Delmas disuter avec Stéphanie Nicot de Dragons…Encore des dragons, toujours des dragons… sous le chapiteau du Magic Mirror 1. Si vous voulez aussi écouter cette conférence c’est ici.

A 18h, dilemme ! A quelle conférence assister ? Work in progress, Blogs, twitter et autres…. Correspondances électroniques avec les bloggeurs de l’imaginaire avec Emmanuel Chastellière (d’Elbakin), Lionel Davoust, Mélanie Fazi, Maïa Mazaurette et animée par Jérôme Vincent à l’espace Cours ou l’entretien avec Yoss au Magic Mirror 1 animé par Christophe de Jerphanion avec Sylvie Miller à la traduction et Sylvain Demierre à la lecture ? Finalement ce sera l’entretien avec Yoss, en petit comité car nous étions peu nombreux. Je ne regrette pas mon choix parce que l’ambiance était chaleureuse et Yoss est quelqu’un qui sort de l’ordinaire : un écrivain cubain qui a décidé de rester sur place, d’écrire de la SF et de se permettre de critiquer son gouvernement on l’écoute et on apprécie ! Je rattraperai plus tard la conférence Work in progress ici. L’entretien avec Yoss s’écoute ici.

(Clic)

A 19h il nous a fallu zapper le café littéraire A la pointe de l’épée… Tueurs et sabreurs dans la fantasy pour nous restaurer car nous avions la ferme intention de nous rendre au planétarium pour fêter avec Stephen Baxter (qui n’a pas pu venir à cause d’un volcan islandais…) et qui a été remplacé in extremis par Yoss (encore lui ! )) et Jean-Claude Dunyach l’anniversaire du Premier homme autour de la terre : Il y a 50 ans, le 1er homme tournait autour de la Terre. Jean Claude Dunyach a invité Arnaud Duval, auteur des Pousse-Pierres aux éditions du Riez, présent dans le public à rejoindre les conférenciers.

(Clic)

Photos de C.Schlonsok et Lhisbei tous droits réservés


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 commentaires sur “Imaginales 2011 – Chapitre 2