Yesterday T1, John Duval & The Futurians – David Blot et Jérémie Royer 5


John Duval & The Futurians
Yesterday T1

De David Blot et Jérémie Royer

Manolosanctis – 56 pages

Nous sommes en 2003 et John Duval a 23 ans. John doit son prénom à la fascination de sa mère pour John Lennon et les Beatles. John est d’ailleurs né le jour de l’assassinat de John (vous suivez toujours ?). Fraîchement débarqué à New York, il s’installe dans l’appartement hérité de sa mère, heureux de commencer une nouvelle vie loin de Paris et de sa belle famille. Mais au réveil il se rend compte qu’il est projeté en 1960. Le choc est difficile à encaisser mais de fil en aiguille (et à la suite d’une déception amoureuse) il se retrouve, avec son groupe, à chanter Yesterday à la place des Beatles, avec le succès qu’on lui connaît.

Dans cette uchronie personnelle, premier tome d’une série, nous faisons la connaissance avec John qui nous raconte son histoire sous forme de confession intime. John est un personnage attachant, pétri de culpabilité à l’idée d’avior usurpé la place de John Lennon, d’être un voleur même si dans la réalité où il a été projeté, techniquement, il n’a rien volé puisqu’il a inventé les chansons des Beatles avant les Beatles. Le dessin est minimaliste, épuré, parfois un peu trop : certains personnages ne se différencient pas facilement. Les traites des visages auraient gagné à être un peu plus marqués parfois. Le scénario est bien rythmé, la mise en situation efficace, les pages se tournent toutes seules avec souvent un grand sourire au lèvres. J’attends maintenant la suite pour confirmer une bonne impression de départ.

 


Challenge Winter Time Travel.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires sur “Yesterday T1, John Duval & The Futurians – David Blot et Jérémie Royer