Block 109, New York 1947 – Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat

New York 1947
Block 109

De Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat

Akileos – 72 pages

Comme dans Opération Soleil de Plomb, le point de divergence est précis et donné dans les premières cases : 22 mars 1941 Hilter est assassiné. En septembre Himmler réorganise la recherche nucélaire allemande. En 1945 bombardement nucléaire de la côte est des Etats Unis puis le pays entier. Seule la presqu’île de Manhattan est épargnée et devient, en 1947, le terrain d’une expérimentation pour un virus expérimental. Fin 1947 un commando est envoyé en mission sur Manhattan pour une opération secrète baptisée Extraction.

Le dessin de la ville en ruine est magnifique, les ambiances bien rendues et le travail sur les couleurs (et le contraste sur les tons rouges, tranchant à souhait) admirable. J’ai apprécié le making of de cinq pages en fin d’album. Les personnages n’ont pas d’autre identité que la fonction qu’ils occupent au sein du commando (le sniper, le journaliste etc). Par ricochet leur psychologie n’est pas très fouillée et leurs histoires notamment celle de Ritter sont sous-exploitées.

Côté scénario, on ne peut pas dire que j’aie été séduite outre mesure. Une mission chasse au trésor somme toute assez banale, où on dézingue les mutants qui vous dézinguent, mais dont l’enjeu se révèle assez pauvre au final. Une bonne dose d’action et un peu d’hémoglobine donnent une série B qui reste superficielle alors que l’on en attend un peu plus. A la fin je me suis tout de même dit  » tout cette débauche de moyens pour ça ? Non, ce n’est vraiment pas possible.  » Bref cette BD m’a frustrée car il y avait matière à offrir un peu plus qu’un survival horror.


Challenge Winter Time Travel.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Block 109, New York 1947 – Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat”