Utopiales 2012 – En différé – Prologue

La 13e édition des Utopiales s’est terminée hier à Nantes. Le RSFBlog y était et va vous raconter ses Utopiales.

Personnellement, je crois que j’ai vécu ma meilleure édition des Utopiales jusqu’ici (mais je suis sûre que celle de l’année prochaine sera encore meilleure). Je sais, je sais, je dis ça tous les ans. Cette année, les thèmes des conférences et la thématique « Origines » du festival m’ont séduite. Sous la houlette de Roland Lehoucq et d’Ugo Bellagamba, le festival s’est recentré sur la science-fiction et sur les liens étroits qu’elle entretient avec la science. Avec ce retour aux origines, le festival pourrait paraître se replier sur lui-même mais la science-fiction est, par définition, une littérature ouverte (sur les innovations, les avancées scientifiques etc) et les champs à couvrir et à défricher sont tellement vastes qu’il est impossible d’en faire le tour. Vertige assuré donc.

(Clic)

Conférence rencontre avec Etienne Klein, modérateur : Jean Rébillat

M Lhisbei et moi avons assisté à 21 conférences (8 conférences scientifiques, 13 conférences littéraires), rencontré en dédicace Michaël Moorcock (enfin surtout M. Lhisbei) et Neil Gaimain (enfin surtout moi, la fangirl) et plein d’autres auteurs sympa dont vous verrez la tête (un peu de name dropping ne nuisant pas, voici les noms : Ayerdhal, Pierre Bordage, Thomas Day, Sara Doke, Claude Ecken, Laurent Genefort, Nancy Kress, Georges Panchard, Olivier Paquet, Tommaso Pincio, Laurent Queyssi, Laurence Suhner, Robert Charles Wilson), vu de belles ou intrigantes expositions (Fragile Territories de Robert Henke, Mervyn Peake, Manchu, Nicolas Fructus, Dave McKean, Dernière planète avant Légoland, Amazing Science …), assisté, enfin oserai-je dire, à la projection de Iron Sky. Je n’oublie pas non plus la journée Manga-Tan et le cosplay associé (très impressionnant cette année). Cette année encore la librairie était très bien achalandée. Nous avons assisté à des remises de prix, celle du Prix Julia Verlanger, celle dus Prix Utopiales et celle de la deuxième édition du Prix des blogueurs de Planète SF. L’émotion était bien présente avec les hommages qui ont à trois reprises été rendus à Roland C. Wagner (l’un des auteurs qui nous manquera le plus).

(Clic)

La librairie le jeudi


La librairie le samedi

Côté festival officieux, cette année, c’était Byzance. Les blogopotes étaient nombreux (et je vais essayer de ne pas en oublier en les citant) et le vin de Savoie du Jura était bon me souffle M. Lhisbei. Etaient présents et souriants, BiblioMan(u), Blop (et son T Shirt bisounours radioactif), Tigger Lilly, Endea, Anudar, Gromovar, Lelf,  Herbefol, Laure (et de Monsieur), A.C. de Haenne, Tortoise, Lorhkan, Plume, Shaya, Guillaume et sa moitié Astrid LaViking, Belgarion, Loïc-Epicurea de La Mettrie (qui ne bloguent pas sinon vous auriez un lien). Nous nous sommes croisés, recroisés, décroisés, assis (ou pas) au bar de Mme Spock pour boire un verre, manger un morceau… Nous avons aussi pu discuter avec quelques mutants du Club Présences d’Esprits. C’est assez cliché d’écrire ça mais ces moments de convivialités furent extrêmement plaisants – en fait je voulais écrire que j’ai kiffé grave de voir ou revoir et de discuter avec plein de blogueurs mais Blop m’a piqué l’expression sur FB alors… Et puisqu’on parle de réseaux sociaux, je me suis piquée au jeu du TL (Tweet Live) comme Olivier Paquet, Tigger Lilly ou Blop. On a bien ri avec le fil twitter dédié aux Utos (chapeau à la personne qui le tenait, elle a du en baver par moment)

M. Lhisbei a, comme prévu, mitraillé, et j’ai donc, comme prévu, 3449 photos à trier, ce qui explique le léger différé de nos futurs compte-rendus (qui seront aussi très nombreux pour le coup).

Côté PAL nous avons été très raisonnables. Nos bibliothèques sont déjà bien pourvues et nous avions ramené pas mal de livres pour alimenter les séances de dédicaces. Voici donc nos achats (admirez la couette bicolore du lit de l’hôtel).

Photos de C.Schlonsok tous droits réservés

La répartition est un peu compliquée cette année. Le dernier chant d’Orphée de Robert Silverberg, est un cadeau de moi à M. Lhisbei. L’une rêve et l’autre pas de Nancy Kress, L’Après dieux de Maëlig Duval et La Maison des Derviches de Ian McDonald sont des cadeaux de moi-même à moi-même (parce que bon la plus grande librairie éphémère SF de France, d’Europe, du monde, de la galaxie et de l’univers, se doit d’être honorée comme de juste, même si les auteurs ne sont pas présents pour dédicacer leurs ouvrages). Le Melkine est un cadeau de M. Lhisbei à lui-même. L’anthologie des Utopiales (dont on a perdu en route le bandeau rouge) fait PAL commune comme en témoignent les dédicaces (oui vous verrez les auteurs en plein travail)…

D’autres (premiers) compte-rendus (qui seront ou pas suivis par d’autres) chez Gromovar, Endea, Tigger Lilly, Guillaume, Anudar, Lionel Davoust, Olivier Paquet, ReS Futurae et ActuSF.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

18 commentaires sur “Utopiales 2012 – En différé – Prologue”