Le Prince Écorché, L’Empire Brisé T1 – Mark Lawrence 7


Le Prince Écorché
L’Empire Brisé T1

De Mark Lawrence – ebook

« La guerre, mes amis, est beauté. Ceux qui prétendent le contraire sont du côté des perdants. »

Bienvenue dans la tête de Jorg.

« Je regardai les corbeaux, j’observai Gemt et son frère un peu simplet, Maical, qui prenaient des têtes, le second avec la charrette et le premier avec sa hache. Une beauté, vous dis-je. À contempler, du moins. Je vous accorde que ça sent mauvais, la guerre. Mais on n’allait pas tarder à mettre le feu à l’endroit, et l’odeur de la fumée remplacerait sa puanteur. »

Bienvenue dans la tête de Jorg, 14 ans. Fils de comte. Frère de route. Chef de bande. Futur roi. 

Jorg, malgré sa jeunesse, n’est pas quelqu’un de fréquentable. Il a décidé qu’à quinze ans il serait roi. Il a aussi décidé de fuir le chateau de son enfance pour se venger du commanditaire du meurtre de sa mère et de son frère, le comte Renar. Jorg n’a peur de rien. Ni des vivants, ni des morts, ni des fantômes. La noirceur de son âme n’a pas d’égale. Jorg aurait du s’appeler le Prince Enragé plutôt que le Prince Écorché. Il tue, pille, viole. Sans regret, sans remords et souvent avec jubilation. 

« Je suis ainsi fait, et si vous voulez des excuses, venez les chercher. »

Le roman est narré à la première personne du singulier et vivre dans la tête de Jorg n’est pas une expérience délicieuse tous les jours (surtout quand, comme moi, on lit au petit-déjeuner) même s’il est réjouissant de voir têtes et doigts tranchés, batailles et coups-fourrés, trahisons et bassesses (stratégie ?) au combat. Les chapitres alternent présent et retour dans le passé de Jorg, quatre ans auparavant, au moment où le comte Renar a fait assassiner son frère et sa mère sans parvenir à le tuer lui (même si le prix à payer pour avoir la vie sauve va se révéler en réalité exorbitant). Les chapitres sont courts (ou paraissent courts, tant la lecture est prenante), contiennent beaucoup de dialogues qui font avancer l’action (et tourner les pages) et sont rythmés par des interludes présentant en quelques phrases bien senties le trait de caractère le plus marquant de chacun des Frères de route de Jorg. L’histoire en elle-même, une quête de pouvoir, mâtinée de vengeance personnelle, où chacun est le pion de l’autre (qui a pensé jeu d’echecs ?), où des forces occultes tirent les ficelles (un peu de magie noire par ici ou par là) n’est pas des plus originales mais l’âge du personnage interpelle suffisamment pour lui donner un relief un peu plus important.
Le monde dans lequel prend place l’action se révèle un peu plus élaboré que les mondes de mediéval-fantasy habituels et titille la curiosité du lecteur. L’auteur nous laisse vite deviner qu’il s’agit d’un monde post-apocalyptique assez lointain. Les bâtiments en béton armé, les longues cages d’ascenseurs qui restent un mystère pour Jorg et sa troupe, certains documents écrits dans la langue des Bâtisseurs mentionnant retrouvés  et mentionnant ces quelques mots « neurotoxicologie », « carcinogène », « mutagène » , « armes », « entreposées », « destruction massive » augurent d’une joyeuse fiesta de fin du monde.

J’ai probablement mauvais esprit mais j’ai trouvé cette lecture proprement réjouissante. Pas inoubliable certes, mais les bad-boys en fantasy ont un peu plus de saveur que les princes charmants et, puisque ce tome est le premier d’une trilogie, j’ai bien envie de voir comment va évoluer ce prometteur petit punk de Jorg.

Un dernier mot sur l’ebook, puisque c’est dans ce format que je l’ai lu. Aux Imaginales 2012 j’entends encore Stéphane Marsan dire que faire un ebook « ça coûte cher » et que « ça prend du temps » (en réponse, je suppose, au fait que Jean Claude Dunyach prétend qu’un ebook peut se faire sur une demi-journée par un néophyte pas trop malhabile sur un PC). Et bien je ne peux que conseiller à Bragelonne d’utiliser le tutoriel de JC Dunyach ou de passer plus de temps et de dépenser plus d’argent pour ses e-books. L’ebook que j’ai eu en main avait des problèmes de gestion de la justification du texte, des coupures de mots non gérées ou mal gérées (ex en milieu de phrase). Des petits détails qu’on accepte quand on lit un bouquin piraté ou quand on le paie pas cher (là j’ai eu ce Prince Écorché à 0,99 €) mais qui passent moins bien à 9,99€ (même si objectivement la politique de prix des ebooks de Bragelonne est irréprochable – hors promotions – et devrait servir de modèle). Et qui portent à rire quand à la fin de votre ebook vous lisez cette magnifique phrase :

CE LIVRE EST ÉGALEMENT DISPONIBLE
AU FORMAT NUMÉRIQUE

Comme quoi concevoir un ebook, c’est un peu plus que numériser un bouquin… Mis à part ces petits détails, je recommande la lecture de cet immoral Prince Écorché.

Un extrait:
« Nous enveloppons notre monde violent et mystérieux d’une feinte compréhension. Nous masquons les gouffres de notre entendement avec la science ou la religion, et prétendons que cet ordre des choses nous a été imposé. Et cette fiction est, dans les grandes lignes, acceptée. Nous évoluons sur des surfaces que nous frôlons sans soup­çonner l’existence des profondeurs. Libellules voletant au-dessus d’un lac profond de plusieurs kilomètres, errant par les chemins à des fins vaines. Jusqu’à la survenue de ce moment où la froideur de l’inconnu cherche à s’emparer de nous.
Les plus gros mensonges, nous nous les réservons. Nous jouons à un jeu dans lequel nous sommes des dieux, dans lequel il nous appartient de faire des choix, et le reste suit. Nous prétendons être distincts du monde sauvage. Que l’être humain maîtrise ce qui l’entoure à la perfection, que la civilisation est plus qu’un simple vernis, que la raison nous accompagnera dans les lieux d’obscurité.
J’ai appris ces leçons durant ma dixième année, même si je n’ai pas gardé grand-chose d’elles. Corion n’eut besoin, pour me les enseigner, que de quelques instants : ceux, scandés par les battements de mon cœur, pendant lesquels ma volonté vacilla telle la flamme d’une bougie sous le vent, et puis s’éteignit complètement. »

Challenge Fins du monde

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires sur “Le Prince Écorché, L’Empire Brisé T1 – Mark Lawrence