Le Dormeur écorché – Mark Lawrence 10


le dormeur écorchéLe Dormeur écorché

De Mark Lawrence

Bragelonne – epub de 34 pages sur ma liseuse

« Le Dormeur écorché », Sleeping Beauty en VO revisite le conte de la Belle au bois dormant. Dans le rôle de la belle endormie, Mark Lawrence nous offre Jorg, prince, roi et empereur « écorché » et délicieusement infréquentable. Parti à l’aventure accompagné d’Hakon, guerrier nordique, il se laisse surprendre par un hiver précoce et rude. Les deux guerriers trouvent refuge dans une grotte. Un fantôme les prévient qu’une malédiction impliquant des aiguilles frappe tous ceux qui sont entrés dans cette grotte. Jorg et Hakon, conscients du piège mais sans autre alternative que de mourir de froid dans la plaine, tentent leur chance.

J’ai replongé avec plaisir dans l’univers de Mark Lawrence au côté d’un Jorg toujours aussi bravache, radical et sans scrupules. Il n’a pas peur de mourir mais tous les moyens lui sont bons pour survivre, même si cela implique d’abandonner un compagnon et de rompre une promesse. L’ennemi, ou ce qui en tient lieu dans ce texte, n’a pas plus de sentiments humains, même si c’est pour une toute autre raison. Mieux vaut donc s’appeler Jorg pour espérer sortir vainqueur dans le conflit qui les oppose et qui ne peut se solder que par la mort de l’un des deux. Si le ressort est classique en fantasy, la nature de l’opposant et l’univers offert le sont moins. Je ne peux vous en dire plus, sous peine de déflorer un élément important et bien trouvé de cet univers. D’ailleurs, je déconseille fortement la lecture de cette nouvelle à ceux qui souhaiteraient découvrir le cycle de L’Empire brisé parce qu’elle en dévoile un peu trop sur la singularité de cet univers qu’on découvre progressivement dans les romans et qui, pour moi, lui donne plus de portée et de corps. Je ne peux en dire plus sous peine de vous priver aussi du plaisir de cette découverte. Vous devrez donc me faire confiance. Et si, comme moi, vous avez lu le premier tome, vous aurez en prime le spoiler de la fin du cycle dans cette nouvelle, ce qui n’a guère d’importance en réalité puisque les titres des romans annoncent avec fracas le devenir de Jorg. Utiliser « Le Dormeur écorché » comme nouvelle promotionnelle destinée à faire découvrir et donner envie de lire le cycle, me paraît donc contre-productif.

La fantasy de Mark Lawrence est à la hauteur des décors qu’il imagine : âpre, guerrière, sans états d’âme, emplie de bruit, de fureur et de sang. Si vous voulez la découvrir (et je vous y invite), commencez donc par Le Prince Écorché, premier tome de L’Empire Brisé.

Un baiser m’avait éveillé et j’avais constaté, comme cela nous arrive souvent, que le monde avait avancé sans moi. L’énigme existentielle de service… Savoir quand il convient d’avancer et quand il faut rester sur place. Attardez-vous trop, et vous devenez captifs de vos rêves, ou bien de ceux de quelqu’un d’autre. Avancez trop vite, et tout vous passe sous le nez, votre vie entière devient une succession d’actes brouillés par la vitesse. Les bonnes vies sont faites d’instants, de ces moments où l’on recule un peu pour voir vraiment. Le rêve et le rêveur. C’est là que le bât blesse. Le songe nous laisse-t-il jamais partir ? Ne nous dirigeons-nous pas vers la vieillesse comme des somnambules, tous autant que nous sommes, attendant, attendant, attendant simplement ce baiser ?


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 commentaires sur “Le Dormeur écorché – Mark Lawrence