Salon du livre de Paris – un petit tour ! 14


Il n’a échappé à personne que, le week-end dernier, se tenait le salon du livre de Paris. Qu’est-ce que le salon du livre de Paris ? Un hypermarché monstrueux du livre, où vous pouvez rencontrer des auteurs, écouter des conférences et faire un gros trou dans votre compte en banque. Et ce dès l’entrée, puisque celle-ci vous coutera 12 euros (payer pour entrer dans un supermarché me défrise toujours…)

salon du livre de Paris (1)

Le salon vu d’en haut : ambiance de supermarché !

salon du livre de Paris (2)

Le salon vu d’en haut.

L’année dernière, j’y étais et, le moins que l’on puisse dire, c’est que je n’en avais pas gardé un souvenir mémorable. Cette année, je ne devais pas m’y rendre, mais comme je suis un auteur sérieux qui se sacrifie pour la promotion de son bouquin… Bien m’en a pris, car j’ai passé une journée extraordinaire.

Pour commencer, cette année, les éditeurs spécialisés SFFF étaient bien représentés et, en grande partie, regroupés au même endroit. Nous étions sur un pôle de 10 éditeurs : ActuSF, Le Chat Noir, Critic, Le Grimoire/Mille Saisons, L’Homme sans nom, Matagot, Mnémos, Les Moutons électriques, Les Ombres d’Esteren et Rebelle. Une bonne idée. Cette année, j’ai limité le jeu de piste à chercher les étagères Denoël Lunes d’encre et les éditions L’Atalante (toujours perdues sur leur stand régional). J’ai raté beaucoup de maisons d’éditions (Le Passager clandestin, Scylla etc) M Lhisbei a poussé l’aventure jusqu’au Diable Vauvert pour saluer Ayerdhal.

Les Indés de l’imaginaire avaient mis les petits plats dans les grands (boite de Haribo incluse) pour nous accueillir avec chaleur et professionnalisme (un très grand merci à Jérôme Vincent et Marie Marquez des éditions ActuSF). Joie et bonheur. Et il y avait du monde sur le stand. Tout le temps. Les ventes ont suivi. Nous sommes tombés en rupture de stock du Guide de l’uchronie dès le samedi…

Indés

Le stand des Indés de l’imaginaire est pris d’assaut

J’ai donc pu dédicacer, avec Bertrand Campeis (co-auteur du Guide) le samedi. Et les dédicaces, qu’on se le dise, c’est génial. Discuter avec des lecteurs, des futurs lecteurs, c’est grisant. Il n’y a pas d’autre mot. Et quel plaisir de découvrir un guide martyrisé par une lectrice :

guide martyrisé

un Guide de l’uchronie lu

je parle, je parle

Je parle, je parle

nous signons

Nous signons …

Merci à toutes celles et à tous ceux qui sont passés nous faire la conversation, faire signer leur Guide ou simplement discuter quelques minutes. Ce créneau de dédicaces m’a aussi permis de revoir des blogopotes et de faire connaissance IRL avec des amis virtuels de longue date (je vous assure que les liens qu’on tisse derrière un écran ne comptent pas pour des prunes) ou de discuter avec des auteurs à la carrière bien lancée ou plus récente. Allez name dropping en vrac : Brize, Isil, YueYin, Francís, Angela Morelli, Emma Foster, Marianne Stern, Olivier Gechter, Karim Berrouka, Jeanne-A Debats et Thomas Geha.

Bien entendu, nous nous sommes baladés un peu sur le salon. J’avais un objectif (atteint) : trouver, sur le stand d’Actes Sud, Le syndrome du poisson lune d’Emmanuel Druon, un chef d’entreprise du Nord qui prouve qu’un autre modèle entrepreneurial est possible (économie circulaire, réinvestissement des profits dans l’entreprise et l’outil de travail, bien-être des salariés… Tout le contraire du capitalisme libéral et destructeur qui gouverne l’économie moderne).

Nous passons un tiers de notre vie à dormir et un tiers de notre vie au travail. Mieux vaut avoir un bon lit et un bon job.


SDL2015 – Des stands

Nous n’avons croisé aucun homme politique, mais vu beaucoup d’auteurs en dédicace (nous n’avons pas non plus cherché les stars)


SDL2015 – auteurs en dédicace

Nous avons profité des animations proposées tout au long de la journée mais n’avons pas pu assister à une conférence :


SSL2015 – animations

 Et l’heure avançant, il a bien fallu quitter ce salon pour rejoindre un TGV et le Nord Pas de Calais.

PAL

On se console comme on peut

Photos de C.Schlonsok tous droits réservés

D’autres échos de l’édition 2015 du Salon du livre de Paris : YueYin, Brize


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 commentaires sur “Salon du livre de Paris – un petit tour !