Utopiales 2017 – Les conférences du samedi 1


Pour découvrir nos Utopiales 2017, direction le prologue, les auteurs & dédicaces et les conférences du mercredi, du jeudi et du vendredi.

Dernière journée pour nous aux Utopiales. Le programme est chargé, et, comme d’habitude, nous sommes frustrés. Et moi, je suis stressée parce que je modère ma toute première table ronde le soir.

Nous commençons par être très sérieux et assistons aux États Généraux de l’Imaginaire. L’objectif ? Réfléchir collectivement à la situation des littératures de l’imaginaire (ou SF, fantasy, fantastique si on préfère). La première étape consiste à réaliser un état des lieux. La SFFF (SF, fantasy, fantastique) se porte bien au cinéma (Star Wars/Star Trek, le Seigneur des Anneaux ou Harry Potter etc), en BD (Lanfeust, Valérian) en jeux vidéos et ainsi de suite, mais nous n’avons pas l’impression qu’en matière de littérature, ça cartonne. Il est donc nécessaire d’objectiver autant que possible ce ressenti. L’équipe qui a préparé l’état des lieux s’est appuyé sur des données (chiffres de ventes, regard sur les sujets de thèses, épluchage d’articles de presse, interview de libraires, de journalistes, vous pouvez retrouver tout ça sur le forum dédié) et a préparé un superbe powerpoint (tout ce qu’il ne faut pas faire avec powerpoint a été fait, nos yeux ont pleuré) où l’on parlait aussi de médiane (merci les Voltés). La médiane est ? répondez en commentaire et gagnez… rien du tout, c’est pour voir si vous suivez. Une fois cette étape réalisée, le micro a circulé pour enrichir le débat (et finalement tourner un peu en rond) avant d’évoquer des pistes de solutions. Ces pistes seront retravaillées par ateliers en petits groupes (cool, je me croirais presque au boulot) ensuite. Le point le plus positif de cette démarche : parvenir à mettre autour de la table (une grande table, donc) des auteurs, des éditeurs, des traducteurs, des illustrateurs, des bibliothécaires, des correcteurs, des blogueurs (tous des lecteurs,donc) et décider d’un cap (en espérant que ce soit le bon et qu’un mur ne nous accueille pas au bout de la route). A écouter ici. Je vous conseille aussi la lecture des compte-rendus ou pistes de réflexion évoquées par Nicolas et Anudar.

Nous avons quitté les États Généraux avec un peu d’avance et écouté la toute fin de la table ronde Enseigner et transmettre un jeu de rôle qui se réunissait à 11h sur la scène Hetzel Vivien Féasson, Sarah Newton, Julien Pouard, Noémie Roques, Adrien Toulon autour de Stéphane Delfino. La table ronde s’écoute ici.

A midi, direction l’Agora Hal pour participer à une Expérience de pensée : Quel(s) événement(s) changer dans le passé ? avec Christophe Lambert, Nadia Coste, Bertrand Campéis, et Laurent Queyssi à la modération. A rattraper ici si vous le souhaitez.

A 14h, nous avons raté la conférence sur La femme est-elle l’avenir du space opera ? avec Sylvie Denis, Becky Chambers, Emma Newman, Laurence Suhner, Sylvie Lainé et Jérôme Vincent à la modération. La frustration est grande pour M. Lhisbei, mais le rattrapage possible sur cette page.

A 15h, nous écoutons Les temps parallèles de l’uchronie avec Vincent Bontems, Bertrand Campéis, Ugo Bellagamba, Christophe Lambert et Simon Brean à la modération. Intéressant. A réécouter ici.

Et à 16h nous enchaînons sur la Rencontre avec Guy Gavriel Kay modérée par Jeanne-A Debats. Avantage, un traducteur était présent sur scène (Bernard, si ma compréhension est bonne). Nous sommes admiratifs du parcours de Guy Gavriel Kay. Nous vous conseillons de l’écouter ici.

A 17h nous assistons aussi à la table-ronde sur Le temps de l’évolution avec Sylvain Chambon, Patrice Lajoye, Jean-Sébastien Steyer, Perig Pitrou, Matt Suddain et Claude Ecken en modérateur. C’est à rattraper ici.

Et à 18h, pour terminer cette journée, j’accueillais, dans l’agora Hal, David Calvo, Laurent Genefort, Sylvie Miller, Claire Belmas, pour une table ronde sur L’agence spatio-temporelle de la science-fiction. S’il ça vous dit, c’est à réécouter ici.

Photos par C.Schlonsok tous droits réservés

Voilà, le chapitre des conférences se termine ici. Dans le prochain billet nous évoquerons les expositions avant de refermer définitivement le livre des Utopiales 2017. Stay tuned !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Utopiales 2017 – Les conférences du samedi