Utopiales 2017 – Les conférences du mercredi 1


Pour découvrir nos Utopiales 2017, direction le prologue et les auteurs & dédicaces.

Il est temps de passer aux conférences vues et écoutées (ou non) de ces Utopiales 2017. Cette année encore, nous étions présents pour la leçon du président qui ouvrait le festival à 10h le mercredi 1er novembre. Nous n’étions pas les seuls, loin de là : l’espace Shayol se révélait déjà blindé de monde. Le thème de cette année était Peut-on voyager dans le temps ? Vaste question à traiter sur une heure : quelques schémas, des cônes de lumière, la gravité, des boucles temporelles fermées et un Roland Lehoucq en grande forme. La conférence s’écoute ici (allez y, c’est du lourd).

Roland Lehoucq

On enchaîne à 11h avec Le post-apocalyptique : quelle fascination pour les auteurs ? une conférence qui réunissait Karim Berrouka (en retard), Xavier Mauméjean, Olivier Cotte, Olivier Gechter et modérée par Jérôme Vincent. La fascination pour la destruction et la reconstruction de Gilgamesh à nos jours… Elle se réécoute ici.

Nous avons assisté à quelques minutes de la conférence Éternité qui se tenait à midi avec Jeanne-A Debats, Philippe Guillet, Karim Si Tayeb et Alexis Black à la modération. Elle peut se rattraper ici.

Jeanne-A Debats

A 13h, direction la Rencontre avec Richard Morgan modérée par Jérôme Vincent. On peut dire que Richard Morgan, en plus de tenir des propos passionnants, porte les écouteurs de manière élégante.

Richard Morgan

A 14h, direction l’Asie avec La science-fiction asiatique : panorama. Autour d’Antoine Mottier, Gwennaël Gaffric (traducteur et directeur de collection) accompagnait des auteurs chinois et taïwanais : Zhu Zhenshi, Yi-feng Kao, Hao Jingfang et Xiao Mei. J’en ai retenu plusieurs infos : le marché de la SF en Chine est petit rapporté à la taille de la population et les ventes en littérature de genres sont en corrélation. Un auteur qui vend « seulement » 10 000 ventes ou 20 000 livres peut s’estimer heureux (20 000 exemplaires, chez nous c’est un best-sellers). Jusqu’à récemment, la SF était considérée comme de la sous-littérature (tiens, tiens). De plus en plus d’auteurs asiatiques de SF sont traduits chez nous. Je sens que nous allons avoir de la lecture, beaucoup de lecture en perspective. Autre point impressionnant : l’interprétariat de Gwennaël Gaffric (sans prise de notes). Une excellente conférence à réécouter ici.

Xiao Mei

A 15h nous avons tenté d’assister à l’Interro surprise : Le temps dans Universal War one à l’agora Hal avec Denis Bajram et Roland Lehoucq, mais l’espace s’est vite avéré trop petit pour accueillir tout le monde et nous avons abandonné faute de place (et je ne parle même pas d’une place assise). Une conférence à réécouter ici.

Denis Bajram et Roland Lehoucq

Denis Bajram

Denis Bajram

Nous avons ensuite voyagé dans la librairie pour finalement assister, à 18h aux discours inauguraux et à la présentation de l’affiche par son concepteur, Laurent Durieux. Nous avons appris que le personnage qui sortait de la montre était Jules Verne et ça nous a fait plaisir, allez savoir pourquoi…

 

La suite au prochain épisode !

Photos par C.Schlonsok tous droits réservés à l’auteur


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Utopiales 2017 – Les conférences du mercredi