Utopiales 2017 – Prologue 1


Les Utopiales 2017 se tenaient du 1er au 6 novembre 2017 à Nantes La Cité, Le Centre des Congrès. Sous la houlette de son président l’astrophysicien Roland Lehoucq et de sa déléguée artistique Jeanne-A Debats, cette édition abordait le thème du Temps.

Nous y étions donc (comme tous les ans depuis 2009) et nous allons vous raconter tout cela avec les 2 972 photos prises par M. Lhisbei (231 photos de plus que l’année dernière). Le tri et fait et les 528 survivantes (+2 à moi) sont rangées dans des petits diaporamas (qui nécessitent flash player z’êtes prévenus) qu’il ne reste plus qu’à bloguer ici.

Du temps, il nous en a manqué pour tout voir, tout écouter, tout faire. Le temps, nous l’avons mal géré : l’exposition La bibliothèque la nuit était prise d’assaut et, le jeudi, on nous indiquait un créneau possible le dimanche après-midi (à l’heure à laquelle nous étions dans le TGV du retour). Pas de retourneur de temps, ni de DeLorean, mais des conférences enregistrées par ActuSF pour le rattrapage (nous conseillons au passage de rattraper le Déjeuner post-apocalyptique d’Olivier Gechter) et  une frustration moindre.

Cette année encore il y avait foule : 90 000 visiteurs. Conséquences : une partie des conférences ont été inaccessibles  (on se plaindrait presque du succès de cette édition).

Conférence d’ouverture

La foule

Les blogopotes étaient de la partie : Tigger Lilly, Vert, Gromovar, A.C. de Haenne, Anudar, Cédric, Lorhkan, Xapur, Lune, Mariejuliet, Nicolas, Shaya, Arieste, Tortoise, Nébal, Isil, Martlet, Alias, Lutin82 (qui n’écrit pas qu’en rouge sur ses Bifrost), Black Wolf, Jae-Lou Rêve … (et les conjoints, moitiés, vulcains les accompagnant) et d’autres que j’oublie sûrement (pardonnez-moi). Nous avons zappé toutes les remises de prix (au profit de messieurs Coteaux-du-layon et Saint-nicolas-de-bourgueil), raté le seul film qui me tentait vraiment (A Day, film coréen avec une boucle temporelle) et fini sur les rotules (parce que, purée, je me fais vieille)

La plus grande librairie de la Galaxie était bien achalandée :

La librairie (pub à peine masquée)

Mon programme perso était assez chargé (4 tables rondes dont une que je modérais, première expérience pour moi, stress et adrénaline, un cocktail détonant) et deux interviews sont venues s’intercaler :

En interview par la librairie Mollat de Bordeaux

Du côté de la PAL, quelques petits craquages avec l’anthologie des Utopiales (signée par 7 auteurs sur les 12 au sommaire) parce qu’elle contient le premier texte publié en français de Hao Jingfang « Pékin origami » (lu et approuvée par Gromovar) et Le Petit Guide de la SF au Québec (je kiffe les guides) le premier jour.

Craquage jour 1

J’ai aussi profité de la librairie pour compléter ma collection de courts romans publiés au Bélial (Une Heure Lumière) : Le Regard de Ken Liu et 24 vues du mont Fuji, par Hokusai de Roger Zelazny.

Complétons la collection Une Heure Lumière

Et, allez savoir pourquoi et comment, il a fallu que je revienne avec une bière, suisse de surcroît (concurrencer la Belgique avec du chocolat, ça ne leur suffisait pas apparemment). Merci Cédric !

Photos par C.Schlonsok (ou moi) tous droits réservés à l’auteur

En attendant la suite, d’autres compte-rendus chez Tigger  Lilly., Gromovar (sans cactus), Alias, Lorhkan, Xapur, Anudar

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Utopiales 2017 – Prologue

  • Lorhkan

    S’il ne fallait retenir qu’une chose de ces Utopiales, ce serait certainement cette bière suisse ! 😀

    Une superbe édition cette année je trouve, sans doute même l’une des meilleures de ces dernières années, malgré l’affluence parfois étouffante. Les conférences auxquelles j’ai assisté étaient toutes intéressantes (littéraires, scientifiques, militantes même), les expos réussies, j’ai vu plein de monde (même si pas tout le monde), je me suis amusé, bref, très content d’y être allé, comme d’habitude. J’ai déjà hâte d’être à l’année prochaine ! 😀