Prix Elbakin 2015 – Les lauréats


prixLe site Elbakin.net a annoncé les lauréats de la sixième édition de son Prix.

Les œuvres éligibles ont été publiées en France entre le 1er juin 2014 et le 31 mai 2015. Comme tous les ans, la catégorie Jeunesse englobe le Young Adult et, pour cette édition, il n’y aura pas de prix spécial.

Meilleur roman fantasy français

Royaume de vent et de colères de Jean-Laurent Del Socorro
éditions ActuSF

Royaumes de vent et de colère

Étaient aussi nominés :

  • Aeternia, la marche du prophète de Gabriel Katz, éditions Scrineo.
  • Je suis un dragon de Martin Page, éditions Robert Laffont.
  • La Route de la conquête de Lionel Davoust, éditions Critic.
  • Les Âmes envolées de Nicolas le Breton, éditions Les Moutons électriques.

Meilleur roman fantasy français Jeunesse

La Voie des Oracles, tome 1, d’Estelle Faye
éditions Scrineo Jeunesse

La voie des oracles

Étaient aussi nominés :

  • Le Livre de Perle, de Timothée de Fombelle, éditions Gallimard Jeunesse.
  • Le Roi des Fauves, d’Aurélie Wellenstein, éditions Scrineo Jeunesse.
  • Malenfer, tome 1, de Cassandra O’Donnell, éditions Flammarion-Père Castor.
  • Oniria – Le Royaume des Rêves, de B.F. Parry, éditions Hachette Jeunesse.

Meilleur roman fantasy traduit

Les Chevaux Célestes de Guy Gavriel Kay
éditions L’Atalante (traduction de Mikael Cabon).

les chevaux célestes

Étaient aussi nominés :

  • Comme un conte, de Graham Joyce, éditions Bragelonne (traduction de Louise Malagoli).
  • La Voie des Rois, de Brandon Sanderson, éditions Livre de Poche (traduction de Mélanie Fazi).
  • Le géant enfoui de Kazuo Ishiguro, éditions des Deux Terres (traduction d’Anne Rabinovitch).
  • L’épée brisée de Poul Anderson, éditions Le Bélial’ (traduction de Jean-Daniel Brèque).

Meilleur roman fantasy traduit Jeunesse

Le Magisterium, d’Holly Black et Cassandra Clare
éditions Pocket Jeunesse (traduction de Julie Lafon).

le-magisterium

Étaient aussi nominés :

  • La boutique Vif-Argent, de P.D. Baccalario, éditions Gallimard Jeunesse (traduction de Diane Ménard).
  • L’École du Bien et du Mal, de Soman Chainani, éditions Pocket Jeunesse (traduction de Leslie Boitelle).
  • La guerre des Mus, de Lisa Fiedler, éditions Flammarion-Père Castor (traduction de Faustina Fiore).
  • Witch Song, tome 1, d’Amber Argyle, éditions Lumen (traduction d’Alderic Gianoly).

Tous les détails ici.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *