Imaginales 2016 – Les conférences du vendredi


Lire le prologue sur les Imaginales 2016, les billets sur les auteurs en dédicaces (1) et (2) et le billet sur les conférences du jeudi.

Ce vendredi 27 mai, il fait toujours aussi beau et encore plus chaud que la veille. Conséquence, nous privilégions les déambulations et le squattage de la pelouse au détriment des Magic Mirrors et de l’Espace Cours. Sans compter que j’avais du boulot l’après-midi, puisqu’en dédicace sur le stand d’ActuSF de 15h à 17h.

Première volée de photo, avec la table ronde de 11h (à laquelle je n’ai pas assisté et que je vais donc logiquement rattraper ici) sur La mise en récit de l’histoire avec Sébastien Genvo, Fabien Cerutti, Isabelle Fournié, Danielle Martinigol, Stéphane Przybylski et Jérôme Vincent à la modération (Espace cours).

Seconde volée de photo des conférences de 11h avec Écrire des histoires, devenir écrivain professionnel  avec Jean-Luc Marcastel, Samantha Bailly, Lionel Davoust et Johan Heliot et Sylvie Miller à la modération (Magic Mirrors 1)

A midi, grand moment que cette conférence intitulée Quand les romans font des femmes leurs personnages principaux avec Charlotte Bousquet, Estelle Faye, Stefan Platteau, Kristen Britain (Hélène Bury à la traduction) et Valérie Lawson à la modération. On y revient sur la place de la femme en littérature, sur les clichés afférents (ah, le mythe du viol fondateur nécessaire à une femme pour devenir une héroïne), la différence du regard que l’on porte sur un personnage féminin ou masculin : un personnage masculin même infect jusqu’à la moelle sera a priori envisagé comme cool et « badass » alors qu’un perso féminin avec les mêmes caractéristiques aura tendance à polariser la haine et le mépris.

A 14h direction la SF, avec Space opera planet opera, rêver de demain, rêver d’ailleurs avec Jean-Louis Trudel, Philippe-Aubert Côté, Jean-Claude Dunyach, Christian Léourier et Jean-Claude Vantroyen en modérateur.  Bon on tourne toujours en rond avec la notion de crédibilité scientifique, mais la conférence reste intéressante.

A 17h, direction l’Espace cours pour l’hommage à Ayerdhal avec Sara Doke, Stefan Platteau, Marion Mazauric, Gilles Francescano et Stéphanie Nicot à la modération. Je ne vais pas m’étendre. Ayerdhal nous manque. Son oeuvre vivra. Sa citation favorite, celle qui conditionnait l’écriture de tous ses textes « La fonction de l’écrivain est de faire en sorte que nul ne puisse ignorer le monde et que nul ne puisse s’en dire innocent », restera dans les esprits.

A 19h, direction l’Espace Cours pour la présentation de la nouvelle collection de l’imaginaire des éditions Fleuve : Outre fleuve. Stéphane Desa, le directeur de collection et Christophe Nicolas, auteur du Camp ont été présentés par Jérôme Vincent avant de brosser le portrait de la collection.

06 présentation outre fleuve (4)

Stéphane Desa et Christophe Nicolas

Photos par C.Schlonsok tous droits réservés

Bilan de cette deuxième journée ? Très bon et riche en émotions. Vivement la troisième journée !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *