Prix Elbakin 2017 – Les lauréats


prixLe site Elbakin.net a dévoilé les lauréats de l’édition 2017 de son Prix.

Les œuvres éligibles ont été publiées en France entre le 1er juin 2016 et le 31 mai 2017.

Meilleur roman fantasy français

La Messagère du Ciel, de Lionel Davoust, éditions Critic.

 

Étaient aussi en lice :

  • Arkane, tome 1, la Désolation, de Pierre Bordage, éditions Bragelonne.
  • Boudicca, de Jean-Laurent Del Soccoro, éditions ActuSF.
  • Les Seigneurs de Bohen, d’Estelle Faye, éditions Critic.
  • L’Empire électrique, de Victor Fleury, éditions Bragelonne.

Meilleur roman fantasy français Jeunesse

Le lien du Faucon, de Delphine Laurent, Oskar éditeur.

Étaient aussi en lice :

  • Génération K, de Marine Carteron, éditions du Rouerge.
  • La fille aux cheveux rouges, de Marie-Lorna Vaconsin, éditions La Belle Colère.
  • L’aura noire, de Ruberto Sanquer, éditions Scrineo.
  • Sang-de-lune, de Charlotte Bousquet, éditions Gulf Stream.

Meilleur roman fantasy traduit

Le Fleuve Céleste, de Guy Gavriel Kay, éditions L’Atalante (traduction de Mikael Cabon).

 

Étaient aussi en lice :

  • Kalpa Impérial, d’Angélica Gorodischer, éditions La Volte (traduction de Mathias de Breyne).
  • L’Alchimie de la Pierre, d’Ekaterina Sedia, éditions Le Bélial’ (traduction de Pierre-Paul Durastanti).
  • La Cité des méduses, d’Emmi Itaranta, éditions Presses de la Cité (traduction de Martin Carayol).
  • La Chute de la Maison aux Flèches d’Argent, d’Aliette de Bodard, Fleuve Editions (traduction d’Emmanuel Chastellière (1)).

Meilleur roman fantasy traduit Jeunesse

Maresi, de Maria Turtschaninoff, éditions Rageot (traduction de Johanna Kuningas).

Étaient aussi en lice :

  • Caraval, de Stéphanie Garber éditions Bayard, (traduction d’Eric Moreau).
  • Lady Helen : Le club des Mauvais Jours, d’Alison Goodman, éditions Gallimard Jeunesse ( traduction de Philippe Giraudon).
  • Les sorcières du clan du Nord, d’Irena Brignull, éditions Gallimard Jeunesse (traduction d’Emmanuelle Casse-Castric).
  • Shikanoko, tome 1, L’Enfant du cerf, de Lian Hearn, éditions Gallimard Jeunesse ( traduction de Philippe Giraudon).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *