Hors Série Le Point Pop – Les chefs d’oeuvre de la science-fiction

Les chefs d’oeuvre de la science-fiction. Mythes. Origines. Influences.

Hors Série Le Point Pop

Le POINT – 106 pages.

Le Point Pop est un site internet spécialisé dans la pop culture (ou culture geek) lié au magazine Le Point. Deux fois par an, le Point publie un hors série concocté par le Point Pop. Après Disney, Harry Potter et Le Seigneur des Anneaux, c’est au tour de la science-fiction d’être mise à l’honneur dans ce hors série articulé autour des incontournables du genre. Il est complété par des articles sur le cinéma (adaptations / difficultés), des interviews d’Orson Scott Card et de William Gibson, d’une tribune offerte à Alain Damasio et Pierre Bordage. Voici le sommaire :

Sommaire (avec coquille)

Parlons du positif pour commencer. Voir un hebdomadaire national consacrer un hors-série à la SF dans une optique de « vulgarisation » et de découverte du genre (et de ses sous-genres, mais ne commençons pas à pinailler sur les étiquettes) est une bonne chose. Si, si. Même si l’exercice se révèle souvent compliqué, casse-gueule, frustrant et incomplet aux yeux du connaisseur – j’y reviendrai plus loin. Autre point positif, l’objet en lui même qui claque avec une couverture qui attire l’œil, une iconographie qui assume son héritage pulp et montre une belle recherche d’illustrations, une belle maquette qui rend la lecture agréable. En voici une preuve avec un article joliment intitulé :

Article sur Dune

Dernier bon point : le fond des articles. La rédaction a sollicité des acteurs du milieux, experts, éditeurs, auteurs, érudits et le résultats est à la hauteur du travail fourni. Les articles sont d’un excellent niveau. Voici deux extraits pour vous en convaincre.

Le plus fabuleux des laboratoires par Roland Lehoucq
Huxley vs Orwell (and the point is for Huxley)

Venons en au bémol à présent. Le HS n’a pas su éviter un écueil, corollaire au fait de traiter des chefs-d’oeuvre et de vouloir couvrir un large spectre de Verne à Simmons. Le hors-série reste très conventionnel, classique dans ses choix et revient toujours sur les mêmes noms, les mêmes titres, les mêmes oeuvres. Les évidences, en somme. Les trois-quarts du magazine est consacré aux vieux papys de la SF, presque tous anglo-saxons (à l’exception de Verne et Barjavel), presque tous des hommes. Le dernier chef-d’œuvre évoqué, Hypérion, date de 1989. Cela dégage une image un peu passéiste, un peu datée, à peine contrebalancée par l’article sur quatre pages de Lloyd Chéry intitulé Demain la SF. Ce dernier évoque des auteurs d’aujourd’hui avec une clé d’entrée géographique : N. K. Jemesin, Lauren Beukes, Nnedi Okorafor, Greg Egan, Cixin Liu, Dmitry Glukhovsky, Alain Damasio et Pierre Bordage. La revue accueille un excellent article sur Ursula Le Guin, avec son roman incontournable La main gauche de la nuit. L’ironie de l’histoire ? Elle se lit à la fin de cet article…

Ursula Le Guin

Pour conclure, terminons avec le public cible. Le hors-série vise le néophyte : celui qui n’a pas compris que ce qu’il voyait au cinéma relève de la SF et qu’il peut en trouver dans les livres, celui qui connait quelques classiques de la SF (Wells, Orwell, Huxley, Verne, Barjavel, entre autres) mais sous l’étiquette « classiques » tout court, souvent lus dans le cadre scolaire (sous la contrainte ? dans des versions abrégées ? avec ennui ?). Il reste à espérer que l’approche choisie fonctionne et fasse venir à la lecture des centaines de nouveaux lecteurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 commentaires sur “Hors Série Le Point Pop – Les chefs d’oeuvre de la science-fiction”