Sorcières associées – Alex Evans

Sorcières associées

D’Alex Evans

Pocket – 288 pages

Bienvenue à Jarta, cité millénaire très active, multiculturelle, en constante expansion. Peu importe que vous soyez un Nordiste, un Nadinite, un Méralais, peu importe vos croyances, vos obédiences, à Jarta seules les affaires comptes. L’argent efface les différences. C’est à Jarta que ce sont installées deux sorcières bien différentes, Padmé et Tanit. Elles y ont ouvert un cabinet de conseil en surnaturel, thaumaturgie et exorcismes. Avec une narration à deux voix entrecroisées, chacune à la première personne, le lecteur suit les enquêtes de ces deux sorcières associées … pour le meilleur et pour le pire.
Tout au long du récit, quelques retours dans le passé permettent de mieux faire connaissance avec chacune des deux magiciennes. Padmé, sérieuse et pondérée, élève seule sa fille, une adolescente espiègle et capable de dialoguer avec les animaux. Le passé de Tanit, ancienne espionne et tueuse au service de dirigeants corrompus d’un État belliqueux se révèle plus trouble et mâtiné de violence. Les deux sorcières sont très différentes, y compris dans leurs méthodes de travail, mais elles font en sorte de se compléter l’une l’autre plutôt que de se juger et de s’écharper.  Elles s’apprécient, se respectent et collaborent pour plus d’efficacité et pour boucler les enquêtes qu’elles ont pris en charge. En parlant des enquêtes, généralement, elles sont assez faciles. Le Pouvoir, la source de toute magie, après avoir déserté le monde quatre cents ans auparavant, est revenu ce qui corse un peu le jeu. Les créatures surnaturelles pullulent : succubes, goules, gremlins, golems…
Quand un vampire requiert les services de Tanit, cette dernière comprend qu’un puissant mage est à l’œuvre. Les vampires ne sont pas de la même dimension. Il faut les invoquer et les obliger à s’incarner dans un cadavre frais. Quant à Padmé, elle est missionnée par Norman Stanford, directeur d’une usine automobile, pour trouver les auteurs des nombreuses dégradations commises depuis qu’il a remplacé son personnel humain par des zombies plus dociles et moins syndiqués. Mêlons-y un trafic de jus de lotus noir, quelques pirates et vous avez un écheveau d’indices à démêler.

On suit avec plaisir les aventures sans temps morts des deux associées dans un univers foisonnant fait de magie et d’argent, agrémenté de quelques créations mécaniques, original et très dépaysant. Le ton est décalé, l’humour présent et parfois bien mordant. Les rebondissements s’enchaînent, même si le lecteur les voit parfois venir de loin et déchiffre assez vite les indices. Tous les ingrédients sont présents pour passer un bon moment de lecture.

 

Challenge ABC littérature de l’Imaginaire 2019
Lettre E

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Sorcières associées – Alex Evans”