Ils ont rejoint ma PAL (116)

Où est passé juin ? Qui l’a kidnappé ? Il est trop tard pour le libérer maintenant. Que s’est-il passé en juin pour la PAL ? A vrai dire, je l’ai complètement délaissée, tout comme le blog. Et d’ailleurs, je n’ai rien lu en juin (je ne compte pas les notes de services, les protocoles sanitaires et autres joyeusetés du boulot). Mon temps de cerveau a été utilisé en grande partie par le travail. Nous avons la grande joie d’être deux pour faire le taf de trois en ce moment et on m’a confié la mission d’être « référent sanitaire ». Ma charge de travail s’est considérablement accrue (call me Chief covid officer). Là j’ai trois semaines de congés et une to-do-list (oui, c’est la journée des anglicismes) de malade pour le blog (et une autre pour le reste, mais ce n’est pas le sujet). Bon, avec tout ça, la Pile à Lire de juin, ça donne quoi ?

Du côté des entrées en papier, deux titres : La fin des étiages de Gauthier Guillemin parce que j’avais beaucoup aimé Rivages et L’Hiver de la sorcière de Katherine Arden (parce que j’avais beaucoup aimé les deux précédents titres (L’Ours et le Rossignol et La Fille dans la tour). La chronique de celui-ci est destinées à Bifrost comme les deux premières.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Arrivé cette semaine L’Hiver de la sorcière de Katherine Arden chez Denoël Lunes d’encre. Hâte de le lire !

Une publication partagée par Karine Lhisbei (@lhisbei) le

Du côté des entrées en numérique : un titre avec Le Jour où Kennedy n’est pas mort une uchronie de JR Ellory.

Du côté des sorties, rien donc. Et avec trois entrées supplémentaires la PAL s’élève à 321 titres. Celle des Nouvelles et novellas reste stable à 66 livres.

Du côté du blog, trois malheureux billets : deux sur le Summer Star Wars estival (inscriptions et décollage) et un sur Devs, une série d’Alex Garland que j’ai littéralement surkiffé (même si elle plombe un tantinet le moral mais « Life is hard. Then you die »). Pondre des billets, c’est sur la to-do-list…

Et sinon l’humeur du jour, maintenant j’ai trois semaines de liberté, c’est : (pas pour les paroles, pour le rythme)

Et qui a dit que le rock c’était un truc de mec ?

Et tout vient un peu de là (et merci Marty)

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. NicK le vilain dit :

    Grosse PAL augmente encore et toujours … 😛

  2. Baroona dit :

    Il paraîtrait que le mois de juin n’ait pas pu venir cette année, mais il serait de retour dans 11 mois seulement.
    +3 c’est raisonnable finalement ; et puis avec du Vampire Weekend, tout est une bonne nouvelle de toute façon.

  3. shaya dit :

    Les mois qu’on ne voit pas passer c’est toujours fou ^^ Profite bien de tes vacances en tout cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.