Dr. Grordbort présente : Victoire – Greg Broadmore 5


Dr. Grordbort présente : Victoire

De Greg Broadmore

Milady Graphics – 64 pages

Le sous-titre annonce la couleur : « Violence et aventures scientifiques pour jeunes hommes et femmes éduquées »… Et l’avant-propos rédigé par le Dr. Grordbort lui même (charmant savant inventeur pistolets à rayon et de fusées) donne le ton. Son ambition, pour le numéro 127 de son guide que nous tenons entre nos mains, est simple : nous éduquer et nous familiariser avec notre système solaire maintenant que nous l’avons conquis. Et si possible faire naître en nous cette fibre patriotique qui nous incitera à nous engager dans l’armée afin de porter la bonne parole et la civilisation terrienne aux confins du système solaire (et plus précisément chez les bouseux et ploucs du coin si l’on en croit l’éminent Lord Cockswain).

Pour tenir cette ambitieux objectif, le Dr. Grordbort ne recule devant rien : affiches de propagande glorifiant nos forces spéciales et leur armement, mise en exergue de deux des aventures extraordinaires du grand explorateur Lord Cockswain (armé jusqu’aux dents d’engins capables de vaporiser Vénusiens ou autres dangereux hommes de la Lune et dont la capacité de négociation sur le mode « je tire d’abord, je pose les questions ensuite » est sans pareille) sur Vénus ou sur la Lune, bestiaire de la faune vénusienne, descriptifs minutieux des diverses armes proposées par le Dr. Grordbort (après tout « nos gars méritent ce qu’il y a de mieux » non ?). Au passage le Dr. Grordbort ne rechigne pas à rendre hommage à ses distingués confrères, en témoigne l’une des lois de la robotique énoncée dans un encart informatif sur les robots : « Un robot ne doit en aucun cas, en agissant ou en omettant d’agir, découper un être humain comme un fettucini puis l’enterrer dans le jardin. » Voila un rappel qu’il était bon de faire.

Inventif, foisonnant, drôle, dans un esprit pulp (casque et pantalon colonial compris), steampunk (ou rétrofutriste ?), limite kitsch, outrancier et parfois d’un (très) mauvais goût assumé, cet art-book est une TUE-RIE. Dans tous les sens du terme. L’album coûte relativement cher (25€) mais vu sa qualité (forme et fond) il les vaut. Et bien même.

Quelques planches pour vous donner une idée (parce que les images valent mieux que de longs discours)

Et une vidéo, à visionner avant de signer votre formulaire d’engagement…


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires sur “Dr. Grordbort présente : Victoire – Greg Broadmore