Treis, altitude zéro – Robert Merjagnan 10


Treis, altitude zéro

De Robert Merjagnan

Denoël Lunes d’Encre – 322 pages

Suite directe des Tours de Samarante, Treis, altitude zéro change de décor et nous fait voyager un peu plus sur cette terre post-apocalyptique : dans l’Aliène, à Samarante et, surtout, à Treis, la Cité Mère, celle du pouvoir et des intrigues politiques. En plus de poursuivre l’histoire de chacun des personnages des Tours, des intrigues secondaires font leur apparition. L’orgueilleux Maspero Kemal est bien décidé à imposer Treis comme capitale et sa personne comme chef suprême. Bien entendu tous les moyens sont bons. Valar de Thirce prépare la guerre contre les Borgs et leurs machines de guerre et décide que les pouvoirs de Cinabre lui seront d’une grande utilité. Les scientifiques préparent l’arrivée du Seuil, qui marquera le passage vers une nouvelle évolution de l’humanité, et Triple-A devient un cobaye consentant pour une expérimentation très spéciale.

Ici la science et la préparation de l’avènement d’un futur fantasmé (et à géométrie variable en fonction du camp dans lequel vous vous trouvez) sont beaucoup plus présents et importants que dans le premier tome. On quitte une dimension individuelle pour s’intéresser à des enjeux politiques, scientifiques et sociétaux qui s’avèrent passionnants. L’univers se développe avec une densité et une créativité réjouissante. Seul regret j’ai vu arriver de loin la révélation finale ce qui m’a un peu gâché le plaisir.

Nous avons affaire à de la bonne SF, pas toujours facile d’accès (mais le lecteur a un cerveau), mais hautement séduisante.

Challenge Fins du monde


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 commentaires sur “Treis, altitude zéro – Robert Merjagnan