Kill Pal, Kill Pal, Kill Pal

Kill Pal !

Comme promis tout à l’heure, voici le bilan de l’opération KillPal. Pour le coup, ici, vous aurez des chiffres.

Il fut un temps ma PAL se portait à 82 livres… et je la trouvais trop haute mouhahahaha ! (bon d’accord elle n’est pas verticale cette PAL). Début 2011 j’avais 114 livres dans la PAL. Pendant l’année, 100 livres (tout rond) et 15 nouvelles (pour être tout à fait précise) sont venus alourdir la pile. J’ai lu 55 livres et les 15 nouvelles. Ce qui nous fait un solde de 159 livres à lire (c’est trop, beaucoup trop). Comme l’année dernière je reste une petite lectrice puisque j’ai lu 55 livres – non 56 en réalité : j’ai piqué Rosée de feu (coup de cœur) à M. Lhisbei.

Cette année, j’ai triché en ne comptant pas 3 livres comme entrés en PAL (Puma qui sommeille de Joachim Sébastiano Valdez, La fille dans le verre de Jeffrey Ford et La brève et merveilleuse vie d’Oscar Wao de Juno Diaz). Je les intègre dans la PAL pour 2012 ce qui la monte à 162 livres à lire. J’ai bien envie d’en tirer une conclusion en forme de mini-coup de gueule (c’est officiel, je suis la grincheuse de service) à destination de ceux qui râlent sur le phénomène « blog » (ceux qui considèrent que nous sommes, au mieux, des parasites et, au pire, des dangers pour le monde de l’édition – si, si je vous jure que certains le pensent) : quand on voit les extensions de PAL (je ne suis pas la seule blogueuse touchée par cette maladie d’acheter des livres – neufs ou d’occasion) les blogueurs poussent donc à la consommation (au sens figuré mais aussi au sens économique du terme : fréquenter la blogosphère pousse à l’achat) de livres (même si nous révélons incapable de tout lire, les PAL augmentent irrémédiablement). Pour l’industrie du livre c’est plutôt une bonne nouvelle en période de crise non ?

Voici la liste des oeuvres lues par ordre alphabétique :

Du côté des nouvelles (presque toutes des ebook et presque toutes en lecture gratuite, je suis une vile profiteuse) :

En 2012 il est hors de question de baisser les bras. Et l’opération est reconduite. Bien entendu les efforts seront multipliés tout au long de l’année pour endiguer la hausse de la PAL, j’en fais une règle d’or. Je décrète donc la RGPP, Révision Générale de la Politique de la PAL. Un livre sur deux ne sera pas remplacé. Qu’il soit lu, parte en retraite ou se suicide succombant ainsi à l’attente intolérable dans la PAL. Drastique comme méthode mais assez meurtrier pour donner un sacré coup à la PAL. Si je table sur une prévision de 50 livres lus, je peux en faire rentrer 25 soit deux par mois tout de même. Voila un beau programme non ? Gnark ! De toute façon c’est la crise, faut s’y faire et je n’aurai pas le temps de tout lire avant la fin du monde promise par les Mayas, alors autant se mettre au régime dès maintenant.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 commentaires sur “Kill Pal, Kill Pal, Kill Pal”