Depuis 1980, le prix Rosny aîné récompense des œuvres de science-fiction parues en langue française. Deux prix sont attribués : l’un pour les romans, l’autre pour les nouvelles. Les votes se déroulent en deux tours. Le premier est ouvert à tous. Le second est réservé aux inscrits à la convention francophone de science-fiction. Cette année, puisque je participais à cette fameuse convention, baptisée Némo (elle se tenait à Amiens), j’ai pu voter. A l’accueil de la convention, chaque participant se voyait remettre un recueil (carrément un livre, oui, avec un ISBN et tout) contenant les 5 nouvelles finalistes du Prix Rosny et des extraits des 6 romans en compétition.

J’ai donc lu toutes les nouvelles (j’en avais déjà lu certaines) et les extraits des deux romans que je n’avais pas lu et j’ai pu voter en toute connaissance de cause. J’ai même pu assister à la remise des prix, sous la pluie d’un orage qui n’était pas le bienvenu.

Voici les lauréats :

Catégorie Romans : 

ex aequo : AYERDHAL, Rainbow Warriors et L.L. KLOETZER, Anamnèse de Lady Star

          

Étaient aussi en lice :

  • Philippe CURVAL, Juste à temps
  • Xavier MAUMÉJEAN, American Gothic
  • Johan HELIOT, Françatome
  • Arnauld PONTIER, Agharta, le temps des Selkies

Catégorie Nouvelles :

Christian LÉOURIER, « Le Réveil des hommes blancs »

Étaient aussi en lice :

  • Martin LESSARD, « Durée d’oscillation variable »
  • Stéphane CROENNE, « Le Chant des baleines »
  • Philippe CURVAL, « Cuisine kitzyn »
  • Gulzar JOBY, « L’Enfant qui s’avance vers nous »


Christian Léourier recevant le trophée pour sa nouvelle  « Le Réveil des hommes blancs »
Photo par C.Schlonsok