Miscellanées de nouvelles (9) 3


Nouvelle entrée dans la série des Miscellanées de nouvelles. Le menu du jour sera entièrement consacré aux nouvelles en lice pour le Prix Rosny 2014. Cette année, j’ai participé à la convention française de science-fiction d’Amiens. A l’accueil, on m’a remis un recueil contenant les nouvelles finalistes du Prix Rosny et des extraits des romans en lice. Tant que les souvenirs sont encore frais, je les chronique ici.

Pour rappel, voici la liste des nouvelles concernées :

  • Christian Léourier, « Le Réveil des hommes blancs » (lauréat)
  • Martin Lessard, « Durée d’oscillation variable »
  • Stéphane Croenne, « Le Chant des baleines »
  • Philippe Curval, « Cuisine kitzyn »
  • Gulzar Joby, « L’Enfant qui s’avance vers nous »

Commençons par la nouvelle lauréate de cette édition, qui est aussi l’un de mes coups de coeur (vous savez pour qui j’ai voté comme ça) : « Le Réveil des hommes blancs » de Christian Léourier. Elle est parue dans le 72ème numéro de Bifrost consacré à Ray Bradbury et a déjà reçu une distinction : le prix des lecteurs Bifrost 2013. Cette nouvelle prend place dans le même univers que Lanmeur. Je n’ai pas lu ce cycle mais cela n’empêche pas d’apprécier la nouvelle (même si mon petit doigt me dit qu’avec le reste du cycle elle prend une dimension encore plus importante). Elle suscite de toute façon l’envie de se plonger dans le cycle complet. Edeg a débarqué sur Teirstern avec la première vague de colons humains pour la rendre apte à accueillir une colonie plus importante. La vie y est difficile, le climat rude avec un hiver très long, mais elle sera prête pour l’arrivée de la deuxième vague de peuplement dans une quarantaine d’années. Edeg, en s’occupant de ses champs, découvre que la planète, jusqu’ici vide d’une présence humaine, est en fait déjà occupée. Comment vont réagir les colons ? Le texte est superbe, teintée de la poésie nostalgique propre aux regrets et aux rêves sacrifiés. Profondément humaniste il nous pousse à réfléchir à ce qui fait de nous des hommes : nos décisions et les actes qui en découlent. Les avis de : Gromovar, Lune, Baroona, Xapur, Strega.

Je ne reviens pas sur « Durée d’oscillation variable » de Martin Lessard puisque je l’ai déjà chroniqué.

J’avais déjà lu « Le Chant des baleines » de Stéphane Croenne dans Angle Mort n°9 (il est toujours disponible sur le site d’Angle Mort). A l’époque, je n’avais pas aimé ce court texte. Il est très réussi mais j’ai mal supporté la violence psychologique et la torture physique qu’il met en scène. Dans une salle d’attente miteuse, un jeune homme, coupable d’avoir eu des relations sexuelles dans un monde qui les interdit, attend son tour pour une opération spéciale : le médecin lui implantera un dispositif pour empêcher de futures relations sexuelles. J’ai souffert pour lui. Un texte coup de poing qui retourne les tripes. L’avis de Cédric.

Mon second coup de coeur va à « Cuisine kitzyn » de Philippe Curval, paru initialement dans Galaxies SF n°24. Autre texte de planet-opera, il suit les tribulation d’un sociologie en mission d’étude sur Kitzyn où la gastronomie est plus qu’intimement liée à la religion. Aux religions plus exactement. Le traitement surprend, l’histoire prend un tour inattendu un peu rocambolesque et dangereux pour le héros un peu naïf. Le travail sur l’univers, les décors, les liens entre nourritures spirituelles et terrestres bien trouvés, se révèle plein de qualités. J’adhère à 100%.

Terminons avec « L’Enfant qui s’avance vers nous » de Gulzar Joby, paru dans Galaxies SF n°25. La nouvelle nous plonge dans un futur glauque où le réchauffement climatique a immergé la plupart des terres, la natalité est en baisse et les mères porteuses constituent souvent le seul moyen de procréer. Nous suivons les pas d’une jeune mère porteuse qui loue son ventre à une famille riche dont les méthodes d’éveil et d’éducation pré-natale glacent le sang. La jeune fille n’est jamais nommée, ce qui renforce la certitude qu’elle n’est qu’un utérus sur pattes. Seul bémol à ce texte très fort, l’épilogue qui m’a semblé superflu.

Globalement, j’ai trouvé cette sélection pour le Rosny Aîné d’un très bon niveau.

« Cuisine kitzyn » et « Le Réveil des hommes blancs » comptent pour


SSW Episode II


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Miscellanées de nouvelles (9)